BFMTV

Irak: un attentat à Bagdad, revendiqué par Daesh, fait au moins 34 morts

Une voiture endommagée sur le site de l'attentat suicide revendiqué par l'EI et qui visait les musulmans chiites le 15 octobre 2016, dans un quartier de Bagdad.

Une voiture endommagée sur le site de l'attentat suicide revendiqué par l'EI et qui visait les musulmans chiites le 15 octobre 2016, dans un quartier de Bagdad. - SABAH ARAR - AFP

Le groupe jihadiste Etat islamique a revendiqué l'attentat suicide qui a fait au moins 34 morts ce samedi dans un quartier chiite de Bagdad.

C'est l'attaque la plus meurtrière à Bagdad depuis trois mois. Un attentat suicide, revendiqué par Daesch dans un communiqué publié par son agence Amaq, a fait au moins 34 morts et 36 blessés dans le grand quartier chiite d'al-Chaab, au nord de la capitale irakienne.

L'EI considère les chiites, majoritaires en Irak, comme "hérétiques" et lance fréquemment des attaques contre cette communauté, à Bagdad comme dans d'autres régions.

Des responsables irakiens ont fourni différentes versions de l'attaque. Certains affirment que le kamikaze avait fait détoner sa ceinture d'explosifs dans une tente où des musulmans chiites recevaient des condoléances, d'autres assurent qu'il avait ciblé une distribution de nourriture à l'occasion des commémorations religieuses annuelles. Selon un témoin, le kamikaze est entré dans la tente funéraire et s'est fait exploser au moment de la distribution du déjeuner.

la rédaction avec AFP