BFMTV

Catalogne: la maire de Barcelone se dit contre une déclaration unilatérale d'indépendance

Alors que le président de la Catalogne, Carles Puigdemont, doit prendre la parole mardi, la maire de la capitale catalane s'est dite ce lundi hostile à une déclaration unilatérale d'indépendance.

La maire de Barcelone, Ada Colau, s'est dite ce lundi soir opposée à une déclaration unilatérale d'indépendance de la Catalogne. Une déclaration qui intervient à la veille du discours du président de la région, Carles Puigdemont, qui pourrait proclamer l'indépendance de la Catalogne, ce mardi

"Les résultats (du référendum du 1er octobre) ne peuvent pas servir de fondement à une proclamation d'indépendance", a déclaré Ada Colau, maire de gauche de la capitale catalane de 1,6 million d'habitants, qui s'est souvent prononcée pour un référendum légal.

Ada Colau a en outre demandé au gouvernement espagnol de retirer les renforts policiers envoyés en Catalogne. 

Une région entière dans l'incertitude 

La Catalogne vivait ce lundi des heures d'extrême incertitude, son président séparatiste menaçant toujours de proclamer l'indépendance mardi, au risque d'aggraver la pire crise politique depuis le rétablissement de la démocratie en Espagne. Soufflant le chaud et le froid et soumis à une énorme pression, Carles Puigdemont a averti dimanche soir, dans un entretien avec la télévision publique catalane, que, faute de médiation, "nous ferons ce que nous sommes venus faire", suggérant que la déclaration d'indépendance était encore d'actualité.

De la décision du président indépendantiste catalan et des siens dépend le sort de 16% de la population espagnole qui vit dans cette région du nord-est de l'Espagne, grande comme la Belgique, contribuant à hauteur de 19% au PIB du pays.

A.S. avec AFP