BFMTV

Grande-Bretagne: le gouvernement annonce la loi sur le référendum d'appartenance à l'UE

La reine Elizabeth II, le 27 mai.

La reine Elizabeth II, le 27 mai. - Suzanne Plunkett - AFP

Le gouvernement britannique a annoncé, ce mercredi, par la voix de la reine Elizabeth II, le dépôt d'un projet de loi sur la tenue, d'ici fin 2017, d'un référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.

Le gouvernement conservateur de David Cameron a annoncé ce mercredi un projet de loi portant sur l'organisation d'ici à la fin 2017 d'un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne (UE).

Le projet de loi a été annoncé devant le parlement de Westminster par Elizabeth II à l'occasion du traditionnel Discours de la reine, lu par la souveraine mais rédigé par le gouvernement. 

"Une loi sera présentée pour organiser un référendum sur le maintien ou pas (du Royaume-Uni) dans l'Union européenne avant la fin 2017", a ainsi déclaré Elizabeth II devant les parlementaires et les membres du gouvernement Cameron.

Texte de loi présenté jeudi

Les détails du texte seront officiellement présentés aux députés jeudi, puis discutés à la chambre des Communes. Ce référendum interviendra après une phase de renégociation des conditions d'appartenance du Royaume-Uni au groupe des 28. Le "gouvernement renégociera la relation du Royaume-Uni avec l'Union européenne et poursuivra la réforme de l'Union européenne", a dit Elizabeth II.

David Cameron, favorable au maintien de son pays dans une union réformée, a reçu lundi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, pour lui présenter ses revendications. Il devait consacrer le reste de la semaine à la poursuite de son offensive diplomatique.

Sprint diplomatique

David Cameron doit notamment dîner jeudi à l'Élysée avec le président français, François Hollande, et rencontrer vendredi la chancelière allemande, Angela Merkel, à Berlin.

Présentation du programme du gouvernement, le discours de la reine marque également l'ouverture de la nouvelle session du Parlement après les élections législatives du 7 mai, qui ont donné à David Cameron un deuxième mandat et une courte majorité absolue à la chambre des Communes.

la rédaction avec AFP