BFMTV

François Hollande en Allemagne pour les 150 ans du SPD

François Hollande a prononcé un discours à Liepzig dans lequel il a rendu hommage à Gerhard Schröder.

François Hollande a prononcé un discours à Liepzig dans lequel il a rendu hommage à Gerhard Schröder. - -

Le président de la République se rend à Liepzig où Angela Merkel est également attendue pour l'anniversaire du parti social-démocrate. Il est le seul chef d'Etat étranger à y prononcer un discours.

François Hollande et Angela Merkel pour une photo de famille en Allemagne. Pour ses 150 ans et son congrès qui s'ouvre ce jeudi à Liepzig, le SPD, plus vieux parti social-démocrate d'Europe, a invité le président français et la chancelière allemande, issue du CDU (parti démocrate-chrétien).

François Hollande est le seul chef d'Etat étranger à s'exprimer à la tribune. Il est arrivé sur place vers 11h avant d'assister au discours du président allemand, Joachim Gauck.

François Hollande ne devrait pas faire un discours trop politique. "C'est une réunion de consensus puisque la chancelière est présente", a précisé l'entourage du président. D'autant plus que le président de la République tente actuellement d'afficher son rapprochement avec Angela Merkel, rappelle Lemonde.fr. Le Figaro y voit, lui, une occasion de "rendre la monnaie de sa pièce à la chancelière, soutien affiché de Nicolas Sarkozy pendant la dernière présidentielle".

Hollande rend hommage à Schröder

A la mi-journée, François Hollande a pris la parole. "Le progrès, c'est de faire dans les moments difficiles des choix courageux pour préserver l'emploi, pour anticiper les mutations industrielles et c'est ce qu'a fait Gerhard Schröder ici en Allemagne et qui permet à votre pays d'être en avance sur d'autres", a-t-il déclaré.

Les réformes auxquelles le président français fait allusion ont entraîné une plus grand flexibilité du marché du travail outre-Rhin. Elles restent controversées au sein de la gauche européenne et y compris parmi les membres du SPD.

Merkel dans l'assistance avec d'autres chefs d'Etat

La chancelière allemande, qui ne doit pas prendre la parole, a cependant rendu hommage au SPD, le qualifiant de "voix insoumise de la démocratie", dans une contribution au quotidien régional Leipziger Volkszeitung paru jeudi. Elle a adressé "toute sa reconnaissance et son respect" à cette formation pour les services rendus à l'Allemagne.

Sont également présents les anciens chanceliers sociaux-démocrates Gerhard Schröder et Helmut Schmidt ainsi que de nombreux chefs d'Etat et de gouvernement.

Le SPD compte sur ce congrès pour redorer son image, à quatre de mois des élections législatives de septembre. Les sondages le créditent de 24% d'intentions de vote contre 41% à la CDU d'Angela Merkel.

V.D. avec AFP