BFMTV

Ebola: plus de 90 cadavres découverts pendant le confinement en Sierra-Leone

Des médecins de MSF portent le corps d'une victime d'Ebola à Kailahun, en Sierra Leone, le 14 août dernier.

Des médecins de MSF portent le corps d'une victime d'Ebola à Kailahun, en Sierra Leone, le 14 août dernier. - Carl de Souza - AFP

Ces corps ont été découverts pendant l'opération de confinement anti-Ebola, menée pendant trois jours en Sierra Leone. Par ailleurs, 200 cas suspects ont été identifiés.

L'opération de confinement menée la semaine dernière en Sierra Leone a donné une triste découverte: plus de 92 cadavres ont été trouvés dans le pays.

Mais rien ne permet d'affirmer pour l'instant "que tous ces décès ont été causés par le virus Ebola", précise le vice-ministre en charge des Affaires politiques, Kramoh Kabbah, lors d'une conférence de presse à Freetown. "Même avant que l'épiémie ne se déclare dans le pays, les gens mourraient de tuberculose, paludisme, hypertension et même de vieillesse", ajoute-t-il.

130 cas confirmés positifs

Selon le vice-ministre Kabbah, 77 des cadavres ont été récupérés dans la région de l'Ouest, incluant la capitale Freetown, ville d'environ 1,2 million d'habitants.

En outre, "plus de 200 cas suspects ont été identifiés (...) dont, à ce jour, 130 ont été confirmés positifs" au virus Ebola, a ajouté Kramoh Kabbah.

Le confinement a été imposé aux quelques six millions d'habitants de la Sierra Leone du 17 au 19 septembre. Trois jours durant lesquels plus de 28.000 volontaires ont été mobilisés pour une campagne de porte-à-porte géante. Une opération que les autorités ont qualifiée de "succès".

A. K. avec AFP