BFMTV

Ebola: quels sont les symptômes?

Un poster placardé sur les murs à Abidjan, en Côte d'Ivoire, sensibilise aux symptômes du virus Ebola, le 1er septembre 2014.

Un poster placardé sur les murs à Abidjan, en Côte d'Ivoire, sensibilise aux symptômes du virus Ebola, le 1er septembre 2014. - Sia Kambou - AFP

Même s'il est jugé "hautement improbable", le risque d'une épidémie d'Ebola sur son territoire a incité l'Europe à adopter une série de mesures de précaution pour barrer l'accès au virus. Focus sur les symptômes de la maladie.

MISE A JOUR 09/10: un bâtiment de la DDASS de Cergy-Pontoise a été bouclé, jeudi, en raison de cas suspects.

Un bâtiment de la DDASS de Cergy-Pontoise, en banlieue parisienne, a été bouclé jeudi 9 OCTOBRE après le malaise dans ces locaux d'une personne qui pourrait être d'origine guinéenne et présentant des symptômes grippaux semblables à ceux du virus Ebola. Bien que les risques de propagation du virus au sein de l'Hexagone semblent faibles, BFMTV.com fait le point sur les symptômes qui caractérisent cette maladie, et ses modes de transmission.

> Comment la maladie se propage-t-elle?

Contrairement à la grippe ou la rougeole qui se transmettent très facilement par voie aérienne, le virus Ebola se transmet avant tout par contact direct avec des fluides biologiques (sang, selles, vomissements, salive, sécrétions) de personnes infectées. C'est pourquoi la transmission se fait essentiellement entre proches, ou entre malades et personnel soignant. Le virus se transmet également par du matériel souillé (aiguilles, draps, vêtements...).

Par ailleurs, le danger peut aussi venir des personnes décédées, qui restent contagieuses. Ainsi, tout contact physique avec un cadavre infecté peut entraîner une contamination. C'est pourquoi les rites funéraires en Afrique, au cours desquels la famille du défunt touche le corps, ont contribué à la propagation rapide de la maladie.

Une fois contaminé par le virus Ebola, le malade décède dans un peu plus de la moitié des cas, selon les dernières statistiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais le taux de létalité (décès) avait atteint jusqu'à 90% lors de précédentes épidémies d'Ebola, nettement plus localisées, survenues en Afrique depuis l'apparition du virus, en 1976.

> Quels sont les symptômes d'Ebola?

La durée d'incubation de la maladie varie entre 2 et 21 jours, avec une moyenne de 8 jours. Elle débute par une sorte de grippe, avec fièvre, courbatures et maux de tête. Trois à quatre jours plus tard suivent d'autres symptômes, comme des vomissements, un saignement des muqueuses, des éruptions cutanées. Parallèlement, l'état général se dégrade, avec une détérioration du fonctionnement rénal, et la survenue d'hémorragies internes et externes.

"Les vomissements et les diarrhées sont prédominants dans cette épidémie" d'Ebola, selon Hervé Raoul, le directeur du laboratoire P4-Inserm de Lyon, cité par le Figaro. "On observe moins d'hémorragies abondantes, et il serait plus juste de parler cette fois-ci d'infections par le virus Ebola, et non de fièvre hémorragique."

Adrienne Sigel, avec AFP