BFMTV

Des cadres de Daesh ont déjà quitté Mossoul selon les Américains

-

- - Un soldat de l'armée irakienne sur un blindé

Selon un général américain, des chefs djihadistes ont quitté Mossoul alors que la bataille est en cours.

Selon un général américain, Gary Volesky, des chefs djihadistes de Daesh ont quitté la ville de Mossoul. La bataille fait rage autour de la seconde ville irakienne, tombée aux mains des soldats islamistes il y a deux ans, et que des forces emmenées par les forces gouvernementales, soutenues par les Etats-Unis, tentent aujourd’hui de reprendre. Les Etats-Unis s’attendent également à ce que les djihadistes étrangers soient en première ligne dans les combats à Mossoul, selon ce même officier.

"Nous avons vu du mouvement" de responsables et combattants de Daesh hors de la ville, et ce sont des combattants étrangers "qui resteront et combattront", a en effet déclaré le général Gary Volesky, en vidéo-conférence depuis Bagdad.

Entre 3.000 et 4.500 hommes retranchés

Mais avant d'atteindre les abords directs de Mossoul, où 3.000 à 4.500 combattants seraient retranchés, les forces irakiennes doivent s'emparer de territoires contrôlés par l'EI tout autour de la cité.

A 15 km au sud-est de Mossoul, les forces fédérales sont entrées mardi dans plusieurs quartiers de la ville chrétienne de Qaraqosh, suscitant des manifestations de joie parmi les chrétiens de la région réfugiés à Erbil, dans la région autonome du Kurdistan irakien, toute proche. Des officiers du contre-terrorisme irakien ont affirmé à l'AFP que leurs forces étaient en passe de chasser les jihadistes de cette ville.

R.V. avec AFP