BFMTV

Tir d'obus en Russie: l'Ukraine dément les accusations de Moscou

Un homme se tient dans les décombres d'une maison touchée par le bombardement à Donetsk.

Un homme se tient dans les décombres d'une maison touchée par le bombardement à Donetsk. - -

L'Ukraine dément être à l'origine d'un tir d'obus ayant fait un mort dimanche matin en Russie, à proximité de la frontière ukrainienne. Mais Moscou met en garde Kiev contre des "conséquences irréversibles".

La tension monte en Ukraine, quelques heures après le tir d'obus à Donetsk, ville russe proche de la frontière ukrainienne, qui a fait un mort dimanche matin. Moscou a qualifié l'évènement d'"agression" de la part de l'Ukraine, et met en garde Kiev.

"En Russie, nous considérons cette provocation comme un acte d'agression supplémentaire de l'Ukraine à l'encontre du territoire russe souverain et des citoyens russes" a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Cet événement témoigne d'une escalade extrêmement dangereuse dans les tensions à la frontière entre la Russie et l'Ukraine et peut avoir des conséquences irréversibles, dont l'Ukraine portera la responsabilité".

Kiev dément avoir tiré

Kiev a démenti tout tir sur le territoire russe. "Il n'y a aucun doute. Les forces ukrainiennes n'effectuent pas de tirs sur le territoire de la Fédération russe. Nous n'avons pas tiré", a indiqué Andriï Lyssenko, porte-parole du Conseil national de sécurité ukrainien.

Le ministère russe des Affaires étrangères avait indiqué qu'un Russe avait été tué et deux personnes "grièvement blessées" par des tirs d'obus.

Il a précisé qu'une note de protestation avait été remise au chargé d'affaires ukrainien à Moscou. L'Ukraine avait rappelé son ambassadeur dans la foulée des événements en Crimée, péninsule ukrainienne au bord de la Mer Noire annexée en mars par la Russie.

Samedi, le ministère russe des Affaires étrangères avait mis en garde l'Ukraine contre ce qu'il présente comme des attaques continuelles sur son territoire, indiquant qu'il "se réserve le droit de prendre les mesures nécessaires pour défendre son territoire et assurer la sécurité des citoyens russes".

A. K. avec AFP