BFMTV
Russie

Ukraine: les forces de Kiev progressent dans la région de Kherson, des habitants de retour dans les zones libérées

Les équipes de BFMTV ont pu se rendre dans les premiers villages libérés dans le sud de l'Ukraine et constater l'avancée de l'armée ukrainienne. Les dégâts sont nombreux.

Les forces de Kiev progressent dans le sud du pays. Les équipes de BFMTV ont pu se rendre sur place, à Novovorontsovka, dans l'oblast de Kherson, et constater l'avancée de l'armée ukrainienne dans la région. Des images exceptionnelles. 

Uniformes, munitions et conserves laissés par les Russes

C'est en empruntant des chemins de terre défoncés, sous l'écho des bombes, que nos journalistes accèdent aux zones nouvellement libérées.

Soldat ukrainien du bataillon "CARLSON", John a participé, avec sa brigade, à cette contre-offensive. Il guide notre équipe à moins de 15 km du front.

"Nous arrivons sur une position militaire russe que nous avons repéré récemment", indique-t-il. 

"C'est une question de temps" avant la victoire, pour un soldat ukrainien

Dans cette région, les Russes pillonaient les villes voisines il y a encore peu de temps. Sur place, des uniformes, des munitions et des conserves ont été laissés à l'abandon, témoins des revers russes. 

"Le moral (des Russes) est très bas", affirme John.

"Je crois que nous avons gagné cette guerre. En tout cas, c'est une question de temps. Vous avez vu, ils ont tout laissé derrière eux, ils n'arrivent pas à gérer", estime-t-il.

Au détour d'un chemin encore miné, le cadavre d'un soldat russe en décomposition gît sur le sol. 

"Ils n'ont même pas pris la peine d'enterrer leurs corps. Pour le gouvernement, c'est juste de la chair à canon", considère-t-il.

Quelques habitants de retour

À Kreschchenivka, toujours dans l'oblast de Kherson, un des villages libérés par les forces ukrainiennes, les habitants tentent de reprendre le cours de leur vie, malgré les risques qui subsistent.

"Il n'y a pas de mine? Vous avez vérifié?", demande, prudent, John à un habitant sur place.  

Guena et Natalia viennent tout juste de retrouver leur maison et constatent l'ampleur des dégats.

"Il n'y a plus d'électricité, nous devons aller chercher de l'eau courant dans un puits voisin. Nous n'avons même pas pu recharger nos portables depuis deux jours", explique-t-elle.

Le village de Kreschchenivka fait partie des dernières localités récupérées par l'armée ukrainienne. Alors qu'il n'y a plus ni eau, ni électricité, rares sont ceux qui ont décidé d'y revenir.

Anne-Laure Banse, Hugo Dorsemaine, Clément Grosdenier, avec Juliette Desmonceaux