BFMTV

Alexeï Navalny: des "preuves sans équivoque" de son empoisonnement trouvées par l'Allemagne

L'opposant russe Alexeï Navalny lors d'un rassemblement à Moscou en avril 2018.

L'opposant russe Alexeï Navalny lors d'un rassemblement à Moscou en avril 2018. - Alexander NEMENOV © 2019 AFP

Le gouvernement allemand demande à la Russie des éclaircissements "urgents" sur l'empoisonnement désormais avéré de l'opposant Alexeï Navalny par un "agent chimique neurotoxique de type Novitchok".

Les examens médicaux pratiqués sur Alexeï Navalny par un laboratoire de l'armée allemande apportent la "preuve sans équivoque" que l'opposant russe a été victime d'un empoisonnement "par un agent neurotoxique de type Novitchok", a annoncé mercredi le gouvernement allemand.

Principal opposant au pouvoir du président Vladimir Poutine, auteur de publications dénonçant la corruption des élites russes qui sont abondamment partagées sur les réseaux sociaux, Alexeï Navalny avait été hospitalisé en Russie dans un premier temps après un malaise dans un avion, avant d'être transféré fin août à l'hôpital de la Charité à Berlin.

Un poison déjà utilisé contre des opposants

Des examens, effectués sur Alexeï Navalny par un laboratoire des forces armées allemandes, ont apporté la "preuve sans équivoque de l'existence d'un agent chimique neurotoxique de type Novitchok", a révélé le gouvernement allemand.

Mis au point par les Soviétiques dans les années 1970, cet agent neurotoxique avait déjà été utilisé contre l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia en 2018 en Angleterre selon les autorités britanniques, une affaire qui a provoqué une crise diplomatique entre Londres et Moscou.

Des éclaircissements demandés à la Russie

Le gouvernement allemand, qui "condamne cette attaque dans les termes les plus fermes", demande d'ores et déjà à la Russie des éclaircissements "urgents" sur cet empoisonnement, ajoute-t-il dans un communiqué.

"Il est choquant qu'Alexeï Navalny ait été victime d'une attaque avec un agent chimique neurotoxique en Russie", juge le gouvernement.

Réagissant aux annonces de Berlin, Ivan Zdhanov, directeur du Fonds contre la corruption (l'organisation d'Alexeï Navalny), a mis en cause l'Etat russe, le "seul" acteur selon lui à avoir la possibilité d'utiliser un agent neurotoxique de type Novitchok.

"Seul l'Etat (FSB, GRU) a pu avoir recours au Novitchok", a-t-il twitté, "C'est au-delà de tout doute raisonnable".

Les ministres allemands réunis

La chancelière Angela Merkel, qui a réuni tous les ministres concernés par cette affaire, fera une déclaration mercredi à 16h30 (heure de Paris) . L'ambassadeur russe à Berlin a aussi été "invité urgemment" au ministère allemand des Affaires Etrangères, a annoncé le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas

L'Allemagne va en outre tenir informés "ses partenaires de l'Union européenne et de l'Otan des résultats de l'enquête", poursuit-il. "Elle discutera d'une réponse commune appropriée avec ses partenaires à la lumière de la déclaration russe".

Berlin prévoit également de "prendre contact avec l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC)", les agents de type Novitchok étant interdits par cette organisation.

"Nous espérons un rétablissement complet pour M. Navalny", conclut le gouvernement allemand.
Par MH avec AFP