BFMTV
Asie

Boeing MH370 disparu: les domiciles des pilotes perquisitionnés

Un pilote et son copilote dans le cockpit d'un avion de ligne (photo d'illutration).

Un pilote et son copilote dans le cockpit d'un avion de ligne (photo d'illutration). - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Alors que les autorités malaisiennes ont indiqué que le système de communication en vol avait été désactivé avant un changement de cap délibéré, l'enquête s'attache désormais au profil des personnes à bord.

L'enquête sur la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines se poursuit. Samedi, la police malaisienne a perquisitionné les domiciles des deux hommes aux commandes de l'avion disparu sans laisser de traces il y a huit jours. Elle s'est également entretenu avec la famille du commandant de bord, Zaharie Ahmad, Shah, un pilote expérimenté de 53 ans, a indiqué dimanche le ministère des Transports.

Les enquêteurs s'attachent désormais à examiner le simulateur de vol que le commandant de bord possédait chez lui. Une installation fabriquée par Zaharie Ahmad Shah lui-même. Selon les experts du secteur aérien, il n'est toutefois pas rare qu'un passionné d'aviation, tel qu'il est décrit par ses proches, possède chez lui un tel objet.

Professionnels et équilibrés

Samedi, les autorités malaisiennes ont annoncé que le désactivage des systèmes de communication et le brusque changement de cap du Boeing 777 en direction de l'Océan indien étaient "cohérents avec une action délibérée de quelqu'un" dans l'avion. Mais qui? L'enquête s'est donc orientée sur les 239 personnes en vol, et en premier lieu les douze membres d'équipages.

Dans la presse, les proches et les collègues de Zaharie Ahmad Shah et de son jeune copilote, Fariq Abdul Hamid, âgé de 27 ans, ont témoigné de leur professionnalisme et de leur caractère équilibré.

M. T. avec AFP (vidéo: Vincent Giraldo)