BFMTV

New York: l'auteur présumé de l'attentat "était lié" à Daesh

L'assaillant de New York était lié à Daesh

L'assaillant de New York était lié à Daesh - DON EMMERT / AFP

Le gouverneur de l'État a indiqué que cet Ouzbeck de 29 ans s'était radicalisé aux États-Unis. Il a également précisé qu'il était le "modèle d'un loup solitaire".

Au lendemain de l'attaque qui a fait huit morts et onze blessés à New York, les autorités en savent un peu plus sur le profil de l'assaillant présumé. Selon Andrew Cuomo, le gouverneur de l'État, l'homme s'est radicalisé aux États-Unis et "était lié" à Daesh.

Cet Ouzbek de 29 ans "est un lâche perverti et il était lié à l'EI et s'est radicalisé" aux États-Unis, a déclaré le gouverneur sur la chaîne CNN. Selon lui, l'individu était "le modèle d'un loup solitaire". Il était connu des services de police pour des faits mineurs et "la police de l'État de New York l'a même aidé une fois à sortir d'un fossé".

Une note manuscrite retrouvée dans le véhicule

"C'est après qu'il soit arrivé aux États-Unis qu'il a commencé à s'informer sur l'EI et l'islamisme radical", a précisé le gouverneur, ajoutant qu'il n'y avait pour l'heure aucun signe qu'il n'ait pas agi seul ou que son acte fasse partie d'une opération toujours en cours ou d'autres projets d'attentat.

Tout semblait effectivement indiquer que cet homme, arrivé aux États-Unis en 2010 et marié et père de deux enfants, était lié à l'organisation terroriste. Lors de l'attaque, il avait crié "Allahou Akbar" en sortant de son véhicule. Une note manuscrite en arabe dans laquelle il prête allégance à Daesh a également été trouvée à l'intérieur de la camionnette, selon des sources proches du dossier.

Les enquêteurs à la recherche d'un garage

Blessé par un policier, l'homme est actuellement soigné dans une hôpital de la ville. Il a été interrogé par les enquêteurs et n'aurait fait preuve d'aucun remord. Au contraire, il se serait même vanté d'avoir commis cette attaque. Sa femme a également été entendue, comme toutes les personnes qui l'ont côtoyé depuis son arrivée aux États-Unis il y a sept ans.

Par ailleurs, les enquêteurs seraient à la recherche d'un garage. Ils soupçonnent en effet l'assaillant présumé d'y cacher des dossiers et peut-être des fichiers électroniques qui pourraient permettre de remonter sa trace et d'en savoir davantage sur son parcours.

Céline Bruneau avec Paul Louis