BFMTV

Attaque terroriste à New York: ce qu'il s'est passé

Une attaque au camion pick-up a frappé Manhattan, mardi, non loin de l'ancien World Trade Center. Déroulé des faits.

Le mode opératoire, à savoir l'utilisation d'un véhicule comme arme par destination par un terroriste, est désormais bien connu. Un Ouzbek de 29 ans arrivé aux Etats-Unis en 2010, a tué huit personnes et blessé onze autres mardi soir (21 heures françaises) à New York. Cette attaque qualifiée de terroriste par les autorités américaines est le premier attentat meurtrier depuis le 11-Septembre. Le récit des faits.

>> Suivez notre direct sur l'attaque terroriste à New York

> Un pick-up s'engage sur une piste cyclable

Il est 15 heures passé de quelques minutes mardi 31 octobre à New York quand les faits débutent. La ville se prépare pour la grande parade d'Halloween qui doit avoir lieu (et qui aura finalement bel et bien lieu le soir même). Il y a beaucoup de monde dans les rues.

Un conducteur arrivant de Houston Street s'engage sur un itinéraire mixte piétons/cycles parallèle à West Street qui longe le fleuve Husdon, dans le quartier de Tribeca. La promenade se trouve non loin du World Trade Center où se situaient les deux tours percutées par deux avions de ligne en septembre 2001.

Le pick-up de location s'engage sur la voie et fauche des promeneurs à pied ou à vélo. Huit personnes sont tuées et onze autres blessées au passage du véhicule. Il continue cependant sa route en direction du sud et du One World Trade Center, reconstruit dans le coin nord-ouest du site surnommé Ground Zero.

> Le conducteur percute un bus scolaire

Le long de la piste cyclable, au croisement avec Chambers Street, le véhicule entre en collision avec un bus scolaire dont plusieurs occupants sont blessés, deux adultes et deux enfants selon le New York Times.

L'individu sort de son véhicule endommagé. Il tient en main deux armes. L'enquête révélera qu'il s'agissait d'un fusil à air comprimé et d'un fusil de paint ball, censé donc tirer des billes de peintures.

Selon plusieurs médias américains, mais sans confirmation officielle pour l'instant, l'homme aurait crié "Allahou Akhbar" ("Dieu est grand") en sortant de son véhicule.

> Un policier blesse l'assaillant à l'abdomen

Un policier de faction dans le secteur tire sur le suspect depuis le carrefour alors que l'homme court dans sa direction. Il le blesse à l'abdomen, CNN évoquant une blessure à l'estomac.

L'assaillant s'effondre et est conduit à un hôpital local où il est opéré. Son état est critique, mais ses jours ne sont pas en danger.

> Une note retrouvée dans le véhicule

Juste après l'attaque une équipe d'enquêteurs, dont des membres du FBI, ont été dépêchés sur place pour commencer leur enquête.

Selon les médias américains, une note manuscrite écrite en anglais a été retrouvée dans le véhicule. Le terroriste y confirmerait son allégeance à Daesh.

Plusieurs perquisitions ont été menées, dans un véhicule garé dans un parking qui pourrait être celui du suspect, à son domicile et dans une mosquée de Paterson, dans le New Jersey.

David Namias avec Anne-Sophie Warmont