BFMTV

Trump promet d'aller "jusqu'à la Cour suprême" après le blocage de son deuxième décret migratoire

La deuxième version décret anti-immigration de Donald Trump, édulcorée après le blocage du premier texte, a été à son tour bloquée par un juge fédéral, mercredi.

Donald Trump a dénoncé mercredi avec virulence la décision "erronée" d'un juge fédéral de bloquer la deuxième version de son décret migratoire, promettant d'aller jusqu'à la Cour suprême.

"Nous allons nous battre (...). Nous irons aussi loin que nécessaire, jusqu'à la Cour suprême s'il le faut. Nous allons gagner", a lancé le président américain à Nashville, dans le Tennessee, dénonçant "un abus de pouvoir sans précédent" de la part des juges. "Le décret qui a été bloqué était une version édulcorée du premier qui avait également été bloqué par un autre juge et n'aurait jamais dû l'être", a-t-il poursuivi.

Eviter un "préjudice irréparable"

La Constitution, a-t-il ajouté, très remonté, "donne au président le pouvoir de suspendre l'immigration lorsqu'il estime que c'est dans l'intérêt national". "Je dois être gentil, sinon je vais être critiqué si je dis du mal des tribunaux", a-t-il encore ironisé.

A quelques heures seulement de l'entrée en vigueur du nouveau texte qui avait pourtant été expurgé de ses éléments les plus contestés, le magistrat de Hawaï Derrick Watson a expliqué dans son jugement que la suspension temporaire du décret éviterait un "préjudice irréparable".
A.S. avec AFP