BFMTV

"Tellement incroyable": quand Trump signe le livre d'or du mémorial de la Shoah à Jérusalem

Le livre d'or du mémorial de Yad Vashem, signé par Donald Trump, le 23 mai.

Le livre d'or du mémorial de Yad Vashem, signé par Donald Trump, le 23 mai. - Gali Tibbon - AFP

En visite ce mardi au mémorial de l'Holocauste, à Jérusalem, Donald Trump a laissé un message pour le moins étonnant dans le livre d'or.

Comme son prédécesseur Barack Obama, il a signé le livre d'or. Mais à sa façon. Le président américain Donald Trump, qui effectuait ce mardi son deuxième jour de visite en Israël, s'est rendu au mémorial de Yad Vashem, situé à Jérusalem et dédié aux victimes juives de la Shoah. 

"Tellement incroyable"

Comme le veut la tradition, le président a laissé un message dans le livre d'or du mémorial. "C'était un grand honneur d'être ici avec tous mes amis - Tellement incroyable, je n'oublierai jamais!", a ainsi écrit Donald Trump. 

Un style différent de celui d'Obama

Un message bref et enjoué, qui contraste avec l'austérité de l'endroit. Plusieurs journalistes n'ont pas manqué de comparer cette dédicace avec celle laissée par son prédécesseur démocrate Barack Obama, de passage dans ces lieux en 2008.

"Je suis reconnaissant à Yad Vashem et à tous les responsables de cette institution remarquable. À un moment de grand péril et de promesses, de guerre et de lutte, nous sommes bénis d'avoir un rappel si puissant du potentiel de l'homme pour faire le mal, mais aussi notre capacité à nous relever de la tragédie et à refaire notre monde. Laissez nos enfants venir ici et apprendre cette histoire, afin qu'ils puissent ajouter leur voix pour proclamer 'plus jamais'", avait ainsi écrit Barack Obama. 

Donald Trump a achevé ce mardi une visite de deux jours en Israël et dans les territoires palestiniens, au cours de laquelle il a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. De ses rencontres, le président américain Trump, "personnellement décidé à (les) aider à parvenir à un accord", a retenu que les deux antagonistes voulaient la paix, les invitant à prendre des "décisions difficiles" en ce sens

Donald Trump est arrivé ce mardi soir à Rome pour y rencontrer mercredi le pape François, avant de poursuivre son voyage vers Bruxelles pour le sommet de l'Otan, puis la Sicile pour celui du G7.

Adrienne Sigel