BFMTV

Présidentielle américaine: c'est quoi le "Super Tuesday"?

Le "Super Tuesday" est le grande rendez-vous du processus des primaires, aux Etats-Unis.

Le "Super Tuesday" est le grande rendez-vous du processus des primaires, aux Etats-Unis. - Jim Watson - AFP

Engagée depuis le 1er février, la course aux investitures républicaine et démocrate va prendre une nouvelle vitesse, mardi, avec le "Super Tuesday", un rendez-vous crucial dans le processus des primaires présidentielles, aux Etats-Unis.

C'est la date phare du calendrier des primaires aux Etats-Unis. Alors que quatre Etats -l'Iowa, le New Hampshire, le Nevada et le Caroline du Sud- se sont déjà pliés au processus des primaires pour l'élection présidentielle américaine, donnant une première tendance sur les favoris, la campagne va s'accélérer, mardi 1er mars, jour du fameux "Super Tuesday" (en français "super mardi"). Ce jour-là, quatorze Etats vont tenir simultanément des scrutins, parmi lesquels le Texas et le Colorado, deux Etats qui comptent particulièrement. Explications.

-
- © BFMTV

Qui va voter le 1er mars? 

Le "Super Tuesday" représente une exception dans le calendrier électoral, aux Etats-Unis. Il s'agit en effet du seul jour où plusieurs Etats se rendent aux urnes en même temps, alors que le reste des primaires se déroule Etat par Etat, parfois même à des dates différentes pour les républicains et les démocrates, comme dans le Nevada et en Caroline du Sud. L'ampleur de l'événement en fait donc le jour le plus important du processus des primaires. Il se tient généralement un mardi du début du mois de mars.

Cette année, le "Super Tuesday" a été fixé au 1er mars. Ainsi, mardi, l'Alabama, l'Alaska, les Samoa américaines, l'Arkansas, le Colorado, la Georgie, le Massachusetts, le Minnesota, l'Oklahoma, le Tennessee, le Texas, le Vermont, la Virginie et le Wyoming, se rendront aux urnes. Certains vont voter selon le principe du caucus, d'autres de la primaire pure et simple. 

Pourquoi ce jour de vote est important?

Le concept de "Super Tuesday" est apparu pour la première fois lors de l'élection présidentielle de 1988. Cette année-là, plusieurs Etats démocrates du Sud des Etats-Unis décident de mettre en place une grande primaire du sud, dans le but d'influer en faveur d'un candidat modéré. Depuis, la tradition est restée, mais la liste d'Etats participant au "Super Tuesday" varie à chaque élection, tout comme le nombre. Ainsi, en 2012, dix Etats votaient ce jour-là, tandis qu'en 2008 ils étaient 21.

L'enjeu est de taille. En plus de donner en quelques heures une envergure nationale au scrutin, le résultat du "Super Tuesday" donne une représentation juste de l'opinion sur les candidats en lice, compte tenu du nombre important d'électeurs à voter, et peut donc faire émerger les favoris. Par ailleurs, près de la moitié des délégués qui voteront ensuite aux conventions nationales de chacun des deux partis sont désignés ce jour-là.