BFMTV

Pour ses 100 jours, Trump s'offre un spot de pub télévisé

Donald Trump, le 1er mai 2017.

Donald Trump, le 1er mai 2017. - Mandel Ngan - AFP

Le président américain, qui vient de passer le cap des 100 premiers jours à la Maison Blanche, s'est offert un spot publicitaire pour vanter son action et taper une nouvelle fois sur la presse.

Une musique triomphante, des gros titres, un montage efficace: avec son dernier spot publicitaire, Donald Trump emprunte la recette des blockbusters hollywoodiens, et donne le ton. A l'occasion de ses 100 premiers jours à la Maison Blanche, samedi, le président américain s'est offert un spot publicitaire de 30 secondes révélé lundi 1er mai, dans lequel il se targue d'accumuler les succès, et en profite pour taper sur la presse. 

"L'Amérique a rarement vu un tel succès"

"L'Amérique a rarement vu un tel succès", vante la voix-off, tout en listant les premiers accomplissement du président républicain, de la nomination de Neil Gorsuch à la Cour suprême, aux entreprises créant des emplois aux Etats-Unis, en passant par la relance du projet d'oléoduc Keystone, relate le New York Times

D'après le quotidien américain, le spot, visible sur Youtube, a été financé par le comité de réélection de Donald Trump, créé en janvier dernier. Il se termine par quelques mots de Donald Trump lui-même, qui dit "approuver le message".

Moyennant 1,5 million de dollars payés par le comité de réélection de Donald Trump, la publicité devrait être diffusée sur les chaînes de télévision américaines. Une somme relativement faible, souligne le New York Times, selon qui il ne devrait pas s'agir d'une large campagne nationale. 

Les médias encore pointés du doigt

Dans ces 30 secondes d'auto-satisfaction, Donald Trump n'a évidemment pas omis de taper sur la presse, comme il en a l'habitude. Après avoir listé les succès de l'administration Trump, le narrateur lance: "Vous n’en sauriez rien en regardant les informations", tandis que l'image montre un montage de présentateurs de journaux télévisés américains, barré de la mention "Fake News" ("fausses informations"). 

Samedi, le président américain a célébré son 100e jour au pouvoir, entouré de ses partisans en Pennsylvanie, en vantant son bilan provisoire "très productif" et en promettant de livrer les "grandes, grandes batailles à venir". Il a en revanche séché le dîner des correspondants de la Maison Blanche, qui se tenait dans la soirée à Washington. 

Adrienne Sigel