BFMTV

Obama regrette les "dégâts inutiles" provoqués par Snowden

Barack Obama a donné sa dernière conférence de presse de l'année 2013, vendredi.

Barack Obama a donné sa dernière conférence de presse de l'année 2013, vendredi. - -

Barack Obama a esquivé vendredi la question d'une amnistie pour Edward Snowden et dit regretter les "dégâts inutiles" provoqués par ses révélations.

Le président Barack Obama a esquivé vendredi la question d'une amnistie pour l'ex-consultant Edward Snowden à l'origine de révélations sur l'ampleur des opérations de surveillance des Etats-Unis. "Aussi important et nécessaire que ce débat ait été, il est aussi important de garder à l'esprit que cela a provoqué des dégâts inutiles aux capacités de renseignement et à la diplomatie des Etats-Unis", a affirmé Barack Obama au cours de sa dernière conférence de presse de l'année, organisée peu avant son départ pour Hawaii où il passera Noël.

Barack Obama a promis de s'exprimer en janvier sur une révision des programmes de surveillance de la NSA. La Maison Blanche a diffusé mercredi un rapport d'experts remis au président qui énonce 46 propositions à ce sujet.

De nouvelles sanctions "pas encore" nécessaires contre l'Iran

Lors de cette même conférence de presse, le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé que de nouvelles sanctions n'étaient "pas encore" nécessaires contre l'Iran, tant que les négociations sur son programme nucléaire se poursuivront.

Alors que des sénateurs souhaitent adopter une nouvelle série de sanctions pour faire pression sur la république islamique, Barack Obama a déclaré que "nous ne perdons rien pendant cette période de négociation" déterminée par l'accord intérimaire obtenu fin novembre à Genève.

"Des hauts et des bas"

Barack Obama s'est refusé vendredi à donner crédit à l'idée que 2013 ait été la pire qu'il ait connue depuis son entrée en fonctions en janvier 2009, malgré ses revers en politique étrangère et son humiliation sur la réforme santé. Je pense que j'ai déjà failli mourir au moins 15 fois dans cette pièce", a lancé Barack Obama à l'adresse des journalistes.

Le président américain a également provoqué des rires en déclarant: "ma résolution du nouvel an c'est d'être plus sympa avec les journalistes de la Maison Blanche", rapporte le correspondant de BFM, Jean-Bernard Cadier, sur Twitter.

dossier :

Barack Obama

K. L. avec AFP