BFMTV

Les Obama se recueilleront samedi en mémoire des victimes de Newtown

Barack Obama ému aux larmes après la fusillade de Newtown.

Barack Obama ému aux larmes après la fusillade de Newtown. - -

Les Obama se recueilleront à la Maison Blanche samedi, à l'occasion du premier anniversaire de Newtown, petite ville du Connecticut qui aspire à retrouver la paix.

Le président des Etats-Unis Barack Obama et son épouse Michelle se recueilleront samedi à la Maison Blanche à l'occasion du premier anniversaire du massacre d'écoliers de Newtown, a annoncé mardi un responsable de l'exécutif américain.

"Samedi, le président et la première dame honoreront les vies (...) des enfants et des enseignants tués il y a un an à l'école primaire Sandy Hook, en observant un moment de silence à la Maison Blanche", a expliqué ce responsable sous couvert d'anonymat.

La grande réforme sur les armes n'a pas eu lieu

Les Etats-Unis vont marquer samedi le premier anniversaire du massacre de cette école située à Newtown (Connecticut, nord-est), qui avait fait 26 morts, dont 20 enfants de six et sept ans. Le tireur, un déséquilibré de 20 ans, s'était suicidé sur place. La tuerie, qui s'était produite à deux semaines de Noël, avait traumatisé les Etats-Unis et relancé le débat sur les armes à feu.

Une poignée d'Etats ont depuis durci leur législation sur les armes à feu, mais la grande réforme voulue par le président Obama au niveau national s'est fracassée en avril sur un refus du Sénat.

Barack Obama, qui avait confié au vice-président Joe Biden une mission sur la lutte contre la violence après Newtown, avait promis, dans la foulée de l'échec de la voie législative, de prendre des décrets et autres mesures administratives pour tenter d'empêcher de telles tragédies de se reproduire.

Une enveloppe budgétaire pour les soins psychiatriques

L'un des volets de sa promesse concernait un meilleur accès aux soins psychiatriques, et Joe Biden a justement annoncé mardi le déblocage de 100 millions de dollars pour faciliter l'accès aux soins psychiatriques, lors d'une rencontre à la Maison Blanche avec des familles de victimes du massacre.

Spécifiquement, 50 millions de dollars, pris sur le budget de la réforme du système de santé promulguée par le président Obama en 2010, iront à des centres de soins parapublics, afin par exemple "d'embaucher de nouveaux spécialistes des soins psychiatriques, et faire croître le nombre de services psychiatriques et de désintoxication".

Une somme équivalente sera débloquée sur trois ans par le ministère de l'Agriculture pour des prêts finançant des mesures similaires dans les régions rurales.

S. C. avec AFP