BFMTV

Contrôle des armes : la Maison Blanche croule sous les pétitions

Sans exiger l’interdiction pure et simple, le texte se montre prudent : il s’agit d’entamer une discussion bipartisane au Congrès pour reconsidérer les lois qui régissent l’accès aux armes.

Sans exiger l’interdiction pure et simple, le texte se montre prudent : il s’agit d’entamer une discussion bipartisane au Congrès pour reconsidérer les lois qui régissent l’accès aux armes. - -

Le contrôle des armes est un sujet explosif aux Etats-Unis et la dramatique fusillade de Newtown a précipité l'affrontement. De nombreuses pétitions, pour et contre, sont adressées à la Maison Blanche.

"We, the People" est le fameux cahier de doléances du peuple américain, utilisé récemment pour que la Maison Blanche divulgue la recette de sa bière traditionnelle ou pour que l’administration Obama démarre la construction de l’Etoile Noire. Il s’est vu chargé ces derniers jours d’une demande nettement plus grave : le contrôle des armes.

Quelques heures seulement après le massacre de Newtown, David G., citoyen, a lancé sur le site une demande officielle pour légiférer immédiatement pour limiter l’accès aux armes. Le contrat est que si elle obtient 25.000 signatures en moins d’un mois, le président est obligé d’y apporter une réponse officielle. Elle culmine déjà à 176.215 paraphes.

Une loi au Congrès

Largement interpellé sur cette question, Barack Obama n’avait pas besoin d’une pétition pour se positionner sur cette question, mais cela donne une légitimité populaire supplémentaire à cette demande. Sans exiger l’interdiction pure et simple, le texte se montre prudent : il s’agit d’entamer une discussion bipartisane au Congrès pour reconsidérer les lois qui régissent l’accès aux armes.

L’émotion du moment a fait naître plusieurs pétitions à ce sujet, moins populaires et parfois plus exigeantes, comme abroger purement et simplement le second amendement de la Constitution (celui qui, justement, permet aux citoyens de se défendre par eux-mêmes avec leur arme à feu).

Les pro-armes à feu contre-attaquent

Largement attaqués, les pro-armes à feu ne se sont pas fait attendre pour réagir et proposer à leur tour des pétitions de leur cru. Certaines demandent l’abolition des zones sans armes, dont les écoles font partie, ce qui, selon eux, améliorerait leur protection.

D’autres réclament la suppression des pétitions demandant un contrôle plus strict pour cause d’anticonstitutionnalité. Enfin, certaines demandent au Président... de soutenir les possesseurs d’armes dans l’épreuve qu’ils traversent.

Le contrôle des armes aux Etats-Unis est extrêmement complexe, puisqu’il est majoritairement géré directement par les Etats concernés. En Californie, toutes les ventes requièrent une vérification d’antécédents criminels au fichier fédéral, de nombreuses armes sont interdites et l’achat des armes de poing est limité à une par mois. Dans l’Utah, il n’existe presqu’aucune restriction.

>> Voir la carte du contrôle des armes et des fusillades aux Etats-Unis :

>> Légende :

• Rouge : moins de 10

• Orange : entre 20 et 25

• Jaune : entre 25 et 50

• Vert : plus de 50

La couleur des Etats est une note attribuée par Brady Campaign, un organisme qui milite pour un plus grand contrôle des armes.

>> Voir notre dossier sur la fusillade de Newtown

Olivier Laffargue