BFMTV

Apocalypse zombie: l'Illinois s'y prépare... pour de vrai

Marche de "zombies", le 1er octobre 2014 à Lille.

Marche de "zombies", le 1er octobre 2014 à Lille. - Philippe Huguen - AFP

Non, les représentants de l'Illinois ne sont pas tombés sur la tête. La mesure vise à inciter les habitants à s'informer et à se préparer à une éventuelle catastrophe naturelle à venir.

Pas de méprise. Les autorités de l'Illinois ne croient pas réellement à une prochaine attaque de zombies. Ils savent que, jusqu'à preuve du contraire, cela n'existe pas. Mais est-ce une raison pour ne pas s'y préparer? L'Assemblée générale de l'Illinois a décidé de faire d'octobre "le mois de la préparation aux zombies", rapporte CNN. Approuvée jeudi, la résolution 0030 de la chambre législative explique la raison d'être de la mesure. 

"Si les citoyens sont préparés aux zombies, ils peuvent affronter n'importe quelle catastrophe naturelle."

Le but est d'inciter les foyers à s'informer et à s'équiper un minimum afin de faire face à un possible désastre. Il faudrait ainsi, pensent les législateurs de l'Illinois, que chaque foyer dispose de vivres lui permettant de tenir au moins 72 heures sans avoir besoin de se ravitailler.

Des zombies rapides et intelligents ou lents et grégaires?

Au fil des discussions, des questions et points de vue assez cocasses ont émergé, rapporte le Chicago Tribune. Avec une certaine légèreté, le représentant Lou Lang, de Skokie, a fait remarquer que la proposition avait le mérite de "réveiller divers zombies de cette chambre".

Le représentant Steven Andersson, de Geneva, s'est pour sa part demandé quelle typologie de zombies devait être retenue pour modéliser l'invasion. Devraient-ils être comme ceux de Z Nation, rapides et intelligents ou ressembler davantage à ceux de The Walking dead, c'est-à-dire, lents et décervelés, mais se propageant en hordes?

Le représentant William Davis, de Homewood, a pour sa part fait valoir que si l'apocalypse zombie est une bonne représentation de la fin du monde, elle est moins pertinente quand il s'agit de dépeindre les catastrophes naturelles, desquelles se sont déjà relevés les citoyens de l'Illinois.

Après quoi, le débat a tourné court quand la représentante Jeanne Ives, résidente de Wheaton, a pointé que la véritable menace planant sur l'Illinois était l'impasse budgétaire historique dans lequel l'administration étatique se trouve. "Ça peut sembler amusant, mais si vous vous sentez concernés par les catastrophes, la catastrophe naturelle en cours n'est autre qu'économique", a-t-elle souligné.

David Namias