BFMTV

Etats-Unis: le démocrate Joe Biden s'apprête à se lancer dans la course à la Maison Blanche

Joe Biden, alors vice-président des Etats-Unis, lors d'un déplacement dans le Tennessee en août 2015 (photo d'illustration)

Joe Biden, alors vice-président des Etats-Unis, lors d'un déplacement dans le Tennessee en août 2015 (photo d'illustration) - Jason Davis - Getty Images North America - AFP

Très attendue, la candidature de l'ancien vice-président caracole en tête des sondages avant même d'être déclarée. Elle pourrait l'être dans les prochains jours. Quatorze démocrates espèrent déjà remporter l'investiture de leur parti et battre Donald Trump en novembre 2020.

C'est (presque) officiel: le démocrate Joe Biden se lance dans la course à la Maison Blanche pour 2020, la troisième de sa carrière. C'est ce qu'a affirmé un parlementaire à The Hill, ce mardi.

"Je vais tenter le coup", aurait déclaré l'ancien vice-président de Barack Obama au représentant démocrate lors d'une conversation téléphonique. 

Pas de décision définitive

Interrogé par le journal politique américain, Bill Russo, le porte-parole de l'ex-sénateur de 76 ans, a toutefois répété que ce dernier "n'a pas pris de décision définitive". 

Joe Biden est pressenti depuis des mois pour rejoindre la course à la Maison Blanche. Grand nom des démocrates, il caracole en tête des sondages alors même que sa candidature n'est pas officielle. Une fois déclarée, cette dernière devrait toutefois continuer de dominer un terrain bien occupé: quatorze candidats démocrates espèrent déjà battre Donald Trump en novembre 2020

La victoire ne lui est cependant pas assurée, et certains démocrates craignent qu'il ait du mal à passer la primaire. Alors qu'il est soutenu par les centristes, ses futurs opposants ont en effet amorcé un virage à gauche qui pourrait, selon eux, lui être préjudiciable. 

"Faites attention, vos voeux pourraient se réaliser"

S'il ne l'a pas formellement annoncé, Joe Biden a bien laissé entendre qu'il briguera la présidence, ce mardi. Lors d'une conférence de l'Association internationale des pompiers, à Washington, et alors que ceux-ci agitaient des pancartes l'appelant à se présenter, l'ancien vice-président leur a dit en plaisantant que "leurs voeux" pourraient bien se réaliser. 

"J'apprécie l'énergie que vous avez montrée quand je suis arrivé ici. Gardez-la un petit peu plus longtemps, j'en aurai peut-être besoin dans quelques semaines", a-t-il ajouté, provoquant une vague d'applaudissements.

Ces dernières semaines, la fréquence des contacts entre l'ex-sénateur et ses alliés a connu une augmentation constante, ont confié des sources au Sénat et à la Chambre des représentants à The HillSelon l'un de ses proches, "c'est comme si c'était fait. Il vérifie juste que ça mord".

Le 16 mars prochain, Joe Biden doit présider un dîner du parti démocrate organisé à Dover, dans l'Etat qu'il a représenté pendant plus de trente ans au Sénat, le Delaware. L'occasion de prononcer son premier discours en tant que candidat? Plusieurs médias américains avancent plutôt qu'il prévoit un lancement officiel en avril. 

Clémentine Piriou