BFMTV

Opération "Hydre" au Mali: quels en sont les objectifs?

Des soldats français mobilisés par l'intervention militaire au Mali

Des soldats français mobilisés par l'intervention militaire au Mali - -

Le président de la République François Hollande a précisé vendredi que la lutte contre le terrorisme mais aussi la tenue d'élections législatives selon le calendrier prévu étaient les ambitions de cette opération.

1.500 soldats déployés avec une répartition équitable entre soldats français, maliens et onusiens pour une opération d'envergure nommée "Hydre" dans le nord du Mali. Le but? Eviter un retour en force des "mouvements terroristes" après une série d'attaques menées par des groupes jihadistes. "Cela fait partie de ces opérations qui sont régulièrement menées (...) pour participer à la stabilité du pays", a précisé le colonel Jaron.

Le président de la République François Hollande a précisé vendredi que la lutte contre le terrorisme mais aussi la tenue d'élections législatives selon le calendrier prévu, étaient les ambitions de cette opération.

"Les islamistes radicaux se sont réfugiés dans les montagnes, des lieux extrêmement difficiles d'accès", présente le géopolitologue Frédéric Encel. "Et selon la vielle tactique de guerilla, par des attentats-suicide, ils vont continuer à intervenir", explique le spécialiste pour justifier cette volonté de la France et de ses alliés de frapper fort.

Prise de relais de l'ONU

"Même depuis la libération des caches d'armes sont découvertes en permance", argue lui Pierre Servent. L'opération "Hydre" a pour "volonté" de réduire à néant "tout ce qui bouge".

"Après, nous aurons à diminuer notre présence [entre 600 et 800 hommes dans cette opération Hydre, NDLR] et à faire en sorte que la mission des forces des Nations unies puisse prendre le relais", a expliqué François Hollande à Bruxelles.

S.A. avec Julien Migaud-Muller et Aurélien Durand