BFMTV

Mort de Mandela: revivez les hommages rendus à travers le monde

Un portrait géant de Nelson Mandela a été déployé sur le ministère des Affaires étrangères.

Un portrait géant de Nelson Mandela a été déployé sur le ministère des Affaires étrangères. - -

L'ancien président de l'Afrique du Sud est mort jeudi 5 décembre à l'âge de 95 ans. Chefs d’État, peuple sud-africain... Les déclarations pleuvent pour lui rendre hommage.

Le monde entier a appris jeudi soir la mort de Nelson Mandela, à 95 ans. Depuis, les hommages au prix Nobel de la Paix (1993) se multiplient. Les responsables politiques et autres personnalités de tous les pays sont unanimes.

Jacob Zuma a déclaré toute la semaine prochaine "semaine nationale de deuil", celle-ci commençant dimanche par un "jour national de prières et de réflexions". Une cérémonie officielle aura lieu le 10 décembre à Soweto. Nelson Mandela sera inhumé le 15 décembre.

Libéré en 1990 après avoir passé vingt-sept ans dans les geôles de l'apartheid, Nelson Mandela est devenu le premier président noir qu'a connu l'Afrique du Sud quatre ans plus tard, et s'est imposé comme un grand réconciliateur, gagnant l'estime de ses anciens ennemis qu'il a su écouter, après des siècles de ségrégation raciale.
>> Ce live est désormais terminé. Merci de l'avoir suivi.

18h16 - Delanoë veut nommer un jardin parisien "Mandela"

Le jardin des Halles, dans l'hypercentre parisien, devrait être baptisé "Jardin Nelson Mandela", selon la municipalité dirigée par Bertrand Delanoë (PS) qui soumettra une proposition en ce sens au vote du Conseil de Paris le 16 décembre.

Dans un communiqué publié vendredi, Bertrand Delanoë a déclaré souhaiter qu'"un lieu prestigieux porte le nom de l'ancien chef d'Etat sud-africain", déjà fait citoyen d'honneur de la ville de Paris en mai 2013.

17h50 - Obama se rendra en Afrique du Sud "la semaine prochaine"

Le président des Etats-Unis Barack Obama et son épouse Michelle se rendront en Afrique du Sud "la semaine prochaine" pour rendre hommage à Nelson Mandela, décédé jeudi, a annoncé la Maison Blanche.

"Le président Obama et la première dame iront en Afrique du Sud la semaine prochaine pour rendre hommage à Nelson Mandela et participer à des cérémonies en sa mémoire", a indiqué le porte-parole de l'exécutif américain, Jay Carney, sans plus de précisions dans l'immédiat.

17h20 - Le portrait de Mandela projeté sur la Mairie de Paris

Anne Hidalgo, Première adjointe au maire de Paris, annonce sur Twitter que la Ville de Paris rendra hommage à Mandela en projetant son portrait sur la façade de l'Hôtel de Ville.

#Paris rendra hommage à Nelson Mandela en projetant son portrait sur la façade de l'Hôtel de Ville de 17h30 à minuit: http://t.co/st7NGHqjlE
— Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) 6 Décembre 2013

17h10 - Hommage à Mandela lors du tirage au sort du Mondial

La cérémonie du tirage au sort du Mondial-2014 au Brésil a débuté vendredi, avec un hommage à Nelson Mandela décédé la veille.

Une image sur grand écran de l'ex-président sud-africain et héros de la lutte anti-apartheid est apparue en ouverture de cet évènement, soulevant les applaudissements de l'assistance dans la salle. Le tirage au sort qui déterminera le programme des matches des 32 nations en lice dans cette 20e Coupe du monde (12 juin-13 juillet) devait intervenir par la suite.

16h20 - Retour sur les combats de Mandela

Symbole de la lutte contre l'apartheid, Nelson Mandela a été le premier président noir d'Afrique-du-Sud. Retrouvez ses luttes en images.

>> DIAPORAMA - Nelson Mandela, une vie de combats

16h - Les syndicats français rendent hommage à Mandela

La CGT salue "un homme d'exception qui vient de s'éteindre. Un combattant fidèle à ses idéaux, une conscience pour l'humanité". "La CGT fidèle aux combats" de Nelson Mandela "pour une Afrique du Sud non raciale et démocratique, poursuivra son action contre toutes les discriminations, le progrès social en France et dans le monde".

FO "s'associe à la tristesse du mouvement syndical dans le monde, qui pleure aujourd'hui la mort de Nelson Mandela. (...) Il restera désormais, pour l'humanité, au côté des combattants de la liberté, le symbole du courage, de l'humanisme universel, du combat et de la détermination pour venir à bout de l'odieux racisme".

La CFTC rappelle que "Nelson Mandela a sacrifié sa propre liberté pour la liberté des autres. (...) Le combat de cet homme devra sans cesse être transmis de génération en génération".

La CFDT quant à elle estime que Nelson Mandela était "la voix de la conscience humaine. Cette voix s'est éteinte. Nous nous inclinons avec respect devant l'homme et son combat contre l'apartheid et pour la réconciliation. L'engagement de la CFDT pour la démocratie, poursuivre le combat pour le respect de la personne humaine et de la solidarité sont le moyen de lui rendre dignement hommage".

15h55 - Qui se rendra aux funérailles?

L'Afrique du Sud s'attend à recevoir les chefs d'Etat du monde entier la semaine prochaine, pour une série d'hommages .Nul ne semble savoir pour l'heure si l'enterrement se déroulera comme envisagé auparavant dans l'intimité ou si les dignitaires internationaux seront invités.

Des chefs d'Etat anciens et actuels bien sûr - comme François Hollande, mais aussi des personnalités comme la présentatrice de talk-shows américaine Oprah Winfrey, l'ancienne first lady et secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, l'ancien capitaine de l'équipe sud-africaine de rugby Francois Pienaar, sont attendus.

15h50 - Mélenchon dénonce lui aussi l'hypocrisie des hommages

Jean-Luc Mélenchon s'est élevé vendredi à Toulouse contre "l'hypocrisie" des hommages à un Mandela "aseptisé". "Des milliers de bonnes paroles vont se déverser sur la mémoire de Nelson Mandela par ceux qui, le reste du temps, n'hésitent pas à pourchasser les enfants roms. Ils trouvent magnifique le combat qui a été mené autrefois, il y a très loin", a dit le coprésident du Parti de gauche, venu apporter son soutien au candidat du parti aux municipales à Toulouse.

"Voici Nelson Mandela aseptisé qui entre au paradis des braves types, encensé et acclamé par des gens qui ne mériteraient même pas l'honneur d'avoir le droit d'en parler", a-t-il conclu.

15h40 - Neuf jours de prières à la mémoire de Mandela

Des prières et des offices religieux à la mémoire de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, décédé jeudi à l'âge de 95 ans, seront organisés sur une base oecuménique jusqu'à la veille de l'enterrement, a annoncé vendredi l'ANC.

"A partir d'aujourd'hui jusqu'au neuvième jour après son décès, il y aura des services de prières (...) organisés sur une base oecuménique", a indiqué à la presse Vuyisile Mehana, le chapelain général de l'ANC, le parti au pouvoir. Il a souligné que Mandela et sa famille étaient chrétiens, méthodistes mais sans exclusive.

"De même que le président a appelé toutes les communautés religieuses à consacrer du temps dimanche pour méditer, prier pour la famille (de Mandela) et la nation, et faire des offrandes, nous encourageons aussi à la tenue de prière dans la semaine précédent les funérailles dans les maisons mais aussi là où c'est possible dans les lieux respectifs de chaque communauté", a-t-il ajouté.

15h11 - L'Afrique du Sud célèbre la mémoire de son héros

Devant la maison de Nelson Mandela, à Johannesbourg, un lâcher de colombes a eu lieu sous les applaudissements. Dès l'annonce de sa mort, jeudi, les habitants ont tenu à être là, donnant des fleurs et de la voix. Un mélange de fête et de recueillement pour célébrer le héros du pays.

15h05 - Un biopic sortira en France le 18 décembre

Le 18 décembre sort sur nos écrans le film "Mandela, un long chemin vers la liberté". L'homme a déjà été le sujet de plusieurs longs métrages. Mais pour la première fois, il est le personnage central d'un film. Un long métrage sorti en Afrique du Sud le 28 novembre et réalisé avec l'accord de l'ancien président sud-africain.

14h55 - A Soweto, Mandela est dans toutes les têtes

Le township de Soweto, haut lieu de la lutte contre la ségrégation, cultive la mémoire de l'homme qui mena la lutte anti-apartheid en Afrique du Sud. On y trouve notamment la maison de Nelson Mandela, transformée en musée.

14h40 - Le sommet de l'Elysée sur l'Afrique observe une minute de silence en mémoire de Mandela

Le sommet de l'Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique a observé vendredi une minute de silence en mémoire de Nelson Mandela après un hommage rendu par le président français François Hollande au héros de la lutte anti-apartheid.

L'ensemble des 53 représentants des pays invités au sommet de Paris, dont la quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement présents, ont observé debout cet hommage précédé de quelques mots enregistrés de Nelson Mandela rappelant sa lutte contre le "système inhumain" de l'apartheid.

14h35 - VIDEO - La classe politique française réagit avec émotion

Les responsables politiques ont été nombreux a réagir. De Claude Bartolone à François Fillon en passant par Christiane Taubira, Alain Juppé ou Jean-Marc Ayrault, réactions:

14h23 - Hollande salue "un héros à l'échelle de la planète"

"Le monde est en deuil", a déclaré François Hollande. "La France partage le chagrin du peuple sud-africain qui vient de perdre le père de sa nation" a ajouté le président de la république française

14h22 - Zuma appelle le peuple à se rassembler

Nous appelons notre peuple à se rassembler pour prier ensemble", déclare à l'instant le président d'Afique du Sud Jacob Zuma.

14h21 - Des funérailles nationales auront lieu le 15 décembre à Qunu

Une cérémonie nationale à la mémoire de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, décédé jeudi à l'âge de 95 ans, aura lieu le 10 décembre au stade de Soweto, et il sera inhumé le 15 dans son village de Qunu, dans le sud du pays, a annoncé le président Jacob Zuma.

La dépouille de Nelson Mandela sera exposée à Union Buildings le siège de la présidence à Pretoria, du 11 au 13 décembre.

14h18 - Le Dalaï Lama rend homma à un "disciple de Gandhi"

Il s'est dit "triste" et a évoqué un homme intègre qui a continué à "défendre ses croyances de non-violence et d'égalité."

14h00 - Desmond Tutu bouleversé

L'archevêque et prix Nobel de la paix sud-africain, Desmond Tutu, est apparu profondément bouleversé vendredi et n'a pas pu retenir des larmes durant une allocution devant la presse au Cap, sa première apparition publique au lendemain du décès de l'ancien président Nelson Mandela.

Lisant un communiqué déjà diffusé, la voix brisé par l'émotion, et prenant à plusieurs reprises son visages dans ses mains, Desmond Tutu a salué la mémoire de celui qui était "une incroyable icône d'humanité, de compassion", "un symbole de réconciliation, de pardon et de magnanimité" mais aussi un ami proche pour l'archevêque.
13h50 - Hommage de Frederik de Klerk

L'ancien président d'Afrique du Sud de 1989 à 1994 a rendu hommage à Nelson Mandela. Le prédécesseur de "Madiba" à la présidence parle d'un "grand homme très spécial", évoquant son "importance des droits de l'homme, la nécessité de promouvoir l'égalité".

13h30 - Ceux qui ont chanté la libération de Nelson Mandela
Beaucoup d'artistes se sont engagés dans les années 80 pour la libération de Nelson Mandela. Concerts anti-apartheid se sont ainsi multipliés au cours de la décennie. Comme le "Nelson Mandela 70th Birthday Tribute", à Wembley en 1988.

>> Retour sur ces années décisives qui ont sensibilisé l'opinion publique

12h48 - Drapeaux en berne à l'Elysée

Les drapeaux ont été mis en berne vendredi sur l'Elysée pour un hommage exceptionnel à Nelson Mandela alors que le palais présidentiel français s'apprête à accueillir une quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement africains pour un sommet pour la paix et la sécurité en Afrique.

Les deux drapeaux tricolores qui surplombent le célèbre porche du palais présidentiel et le bâtiment central étaient ainsi à mi-mât.

12h46 - Mandela a ouvert la voie à la liberté des Palestiniens

Le principal chef palestinien emprisonné en Israël, Marwan Barghouthi, a estimé vendredi que Nelson Mandela avait ouvert la voie à la liberté des Palestiniens, dans un message saluant la mémoire de l'ex-président sud-africain. 'Vous êtes bien plus qu'une inspiration", affirme Marwan Barghouthi, s'adressant directement à Mandela dans ce texte écrit depuis la cellule 28 de la prison de Hadarim, en Israël, communiqué par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

12h45 - Chirac salue "un être d'exception"

L'ancien président Jacques Chirac a salué vendredi en Nelson Mandela "un être d'exception", assurant qu'une "grande lumière s'est éteinte" et que le souvenir de leur rencontre figure parmi les "plus grands moments" de sa vie. "C'est un être d'exception qui s'en va, un de ceux qui nous font croire en l'Homme", écrit celui dont le premier mandat à l'Elysée (1995-2002) a largement recouvert la présidence Mandela (1994-1999) en Afrique du Sud.

"Dès qu'il s'est élevé contre l'odieux système de l'apartheid, j'ai admiré en lui le combattant de la liberté, inflexible, altier devant l'épreuve", fidèle à son voeu de non-violence, poursuit le communiqué.

"Adieu à toi, Nelson Mandela, et que ton souvenir illumine à jamais une Afrique à la conquête de la paix et du progrès pour tous", conclut Jacques Chirac.

12h42 - VIDEO - Hommages de BarackObama, Aun San Suu Kyi et Ban Ki-Moon

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, le prix Nobel de la paix en 1991, Aung San Suu Kyi, et le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon lui ont rendu tour à tour hommage:

12h36 - Nicolas Sarkozy refuse de s'exprimer publiquement

Nicolas Sarkozy a adressé une lettre de condoléances au président Jacob Zuma, et une autre à la famille de Nelson Mandela. Très ému », il a toutefois choisi de ne pas s’exprimer publiquement par un communiqué ou une déclaration.

12h27 - Cinq jours de deuil en Inde

L'Inde a décrété vendredi cinq jours de deuil national en hommage au héros sud-africain de la lutte anti-apartheid, salué comme un "véritable gandhien" et un "grand ami" par les dirigeants du pays.

Le drapeau indien sera mis en berne à travers le pays pendant cinq jours et "il n'y aura pas de divertissement officiel", a précisé le gouvernement dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion spéciale à New Delhi.

12h18 - Le pape François: Mandela a "forgé une nouvelle Afrique du Sud"

Le pape François a rendu un vibrant hommage à Nelson Mandela, affirmant qu'il avait "forgé une nouvelle Afrique du Sud". Dans un télégramme au président sud-africain Jacob Zuma, le pape argentin "salue l'engagement constant montré par Nelson Mandela pour promouvoir la dignité humaine de tous les citoyens de la nation et forger une nouvelle Afrique du Sud basée sur les fermes fondations de la non-violence, de la réconciliation et de la vérité".

12h11 - Hollande se rendra en Afrique du Sud pour les obsèques de Mandela

Le président François Hollande se rendra en Afrique du Sud pour les obsèques de Nelson Mandela, a-t-on appris vendredi auprès de l'Elysée.La date de ce déplacement ne sera toutefois précisée que lorsque les autorités sud-africaines auront fixé celle des obsèques du héros de la lutte anti-apartheid, a-t-on précisé de même source.

12h05 - L'hommage des Springboks en vidéo

L'équipe nationale de rugby diffuse une vidéo d'hommage à Nelson Mandela qui rappelle notamment la victoire de l'équipe en Coupe du monde en 1995:

11h53 - Gollnisch tempère l'hommage rendu par Marine Le Pen

Bruno Gollnisch, député européen, "reproduit" sur son site internet un texte qu'il avait écrit en juin 2013 : "Nelson Rolihlahla Mandela est un personnage complexe, qui a eu ses faces d'ombre et ses faces de lumière". L'ancien numéro deux du FN écrit que Nelson Mandela, emprisonné pendant 27 ans, a "bénéficié d'un régime d'incarcération plutôt bienveillant", et qu'en Afrique du Sud durant l'apartheid, "les ethnies noires jouissaient alors d'un niveau de développement et de prospérité inégalé en Afrique noire".

En 1990, Jean-Marie Le Pen, alors président du FN, avait déclaré à propos de la libération du futur président sud-africain: "Cela ne m'a ni ému, ni ravi. J'ai toujours une espèce de méfiance envers les terroristes, quel que soit le niveau auquel il se situe".

11h39 - VIDEO - Un long combat pour l'abolition de l'apartheid

Contre l'apartheid, Nelson Mandela aura passé 27 ans derrière les barreaux. En 1991, l'apartheid prend fin et, trois ans plus tard, Nelson Mandela devient le premier président noir d'Afrique du Sud. Retour sour son long combat:

11h35 - L'hommage de l'Assemblée Nationale française

L'Assemblée nationale a rendu un bref hommage à la mémoire de Nelson Mandela à l'ouverture du débat de vendredi.

La petite dizaine de députés présents ont observé quelques secondes de silence. Le président de l'Assemblée Claude Bartolone (PS) rendra hommage à Nelson Mandela, mort jeudi soir, lors de la séance de mardi, avant le débat sur l'intervention française en Centrafrique, selon une source parlementaire.

11h30 - Le portrait de Mandela affiché sur la façade du Quai d'Orsay

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a lui-même posté une image de l'hommage rendu par son ministère:

Hommage à Nelson Mandela : son portrait accroché sur la façade du Quai d'Orsay pic.twitter.com/9hBjcF6Rgd
— Laurent Fabius (@LaurentFabius) 6 Décembre 2013

11h28 - Les drapeaux sont en berne à Monaco

Le prince Albert II de Monaco et son épouse sud-africaine Charlène ont fait part de leur "immense tristesse". Le prince "a souhaité que les drapeaux du Palais princier et des institutions publiques de la Principauté soient mis en berne et qu'une messe à la mémoire de ce grand dirigeant, que le monde entier pleure, soit prochainement célébrée à Monaco", précise le communiqué.

Le couple princier se rendra aux funérailles de "ce combattant de la liberté".

11h20 - Pas de conséquences sur les relations entre les communautés

Le décès de l'ancien président Nelson Mandela n'affectera pas les relations entre les différentes communautés d'Afrique du Sud, a assuré vendredi l'Institut sud-africain pour les relations entre les races.

"Le décès de M. Mandela ne va pas déstabiliser les relations raciales dans le pays, contrairement à certaines craintes parfois exprimées", assure Lerato Moloi, responsable de la recherche de l'institut d'études sociologiques, qui étudie depuis 1929 les relations entre communautés sud-africaines.

Au contraire, selon elle, le décès du premier président noir du pays peut renforcer le sentiment de cohésion nationale et raciale.

11h15 - Mélenchon: "On ne lâche rien"

Le leader du Front de Gauche a posté un court communiqué sur Twitter: "Quand on signait des pétitions pour sa libération, la bonne société supportait très bien l'apartheid. Le Pen et Thatcher le qualifiaient de 'terroriste'. Aujourd'hui en France, des enfants mal élevés lui jetteraient des bananes. De Mandela et des autres camarades, une leçon de vie: on ne lâche rien":

Adieu Mandela - Communiqué - #Mandela #RIPNelsonMandela pic.twitter.com/i8X6F8QeXj
— Jean-Luc Mélenchon ! (@JLMelenchon) 6 Décembre 2013

11h04 - Bel salue le "symbole de la résistance à l'oppression"

Le président du Sénat, Jean-Pierre Bel (PS), a estiméque le parcours de Nelson Mandela, "figure universelle du combat pour la justice et l'égalité", en a fait "un symbole de la résistance à l'oppression".

"Animé par une infatigable confiance en l'être humain, il a su tout autant incarner, par des gestes forts, la nécessaire réconciliation entre les adversaires du passé", poursuit dans un communiqué le président de la Haute Assemblée.

10h57 - Christian Eckert dénonce les hommages hypocrites

Sur son blog, le député socialiste attaque "ceux qui vont se bousculet devant les caméras", pour rendre hommage à Nelson Mandela.Après avoir raconté un "afreux" conte de Noeël, il conclut "Moi, je ne dirai rien de Nelson Mandela".

Les hommages hypocrites à Nelson Mendela... http://t.co/3z2PoHjDHY
— Christian ECKERT (@CECKERT56) 6 Décembre 2013

10h24 - VIDEO - L'hommage de ceux qui l'ont rencontré

Tous ceux qui l'ont rencontré sont unanime: Nelson Mandela était un grand homme, à l'aura exceptionnelle. BFMTV a compilé les témoignages deTiger Woods, Clint eastwood, Youssou N'Dour, Franck Leboeuf, Jean Glavany et Robert Hue:

10h15 - Chants et danses devant la maison de Mandela

Quelques centaines de personnes chantent et dansent toujours devant la maison de Nelson Mandela à Johannesburg, bien que le corps de l'ex-président décédé jeudi soir ait été transféré vers un hôpital militaire de Pretoria.

Des familles, des couples, certains avec des appareils photos, d'autres avec des fleurs, continuent d'affluer.

Des femmes reprenent en dansant des chants de l'époque de la lutte anti-apartheid, accompagnées par des choeurs improvisés de Sud-Africains portant des tenues jaune et vert, les couleurs de l'ANC, le parti au pouvoir. Beaucoup chantent le poing levé.

10h08 - Le petit fils de Mandela remercie le monde entier

Mandla Mandela, l'aîné des petits enfants de Nelson Mandela, a remercié en son nom et au nom de sa famille, les Sud-Africains et le monde entier pour les messages de soutiens reçus.

"Je suis sincèrement reconnaissant de l'appui national et international que notre famille a reçu pendant les longs ennuis de santé de Madiba. Dans la famille, nous reconnaissons que Madiba nous appartient, non seulement à nous, mais au monde entier. Les messages que nous avons reçus depuis la nuit dernière nous ont fait chaud au coeur", a-t-il écrit dans un communiqué.

10h03 - L'Italie "n'oubliera pas la leçon", déclare Letta

L'Italie "n'oubliera pas la leçon que Nelson Mandela nous a donnée", a déclaré dans son message de condoléances le chef du gouvernement italien Enrico Letta qui voit dans le dirigeant africain "un exemple d'engagement généreux en faveur des droits".

De nombreuses autres personnalités italiennes ont réagi avec émotion, dont la première ministre noire italienne, Cécile Kyenge qui a tweeté "Adieu Madiba" sur son compte, ou le célèbre joueur de foot Alessandro Del Piero. "Le sport a le pouvoir de changer le monde, d'unir les gens, il parle une langue que tous comprennent. Merci Mandela", a écrit l'ex-capitaine de la Juventus de Turin.

10h - La ministre des Sports réagit depuis Nouméa

Valérie Fourneyron, ministre des Sports et de la Jeunesse, a posté la photo d'une minute de silence "avec la jeunesse du Pacifique à Nouméa".

Grande émotion avec la jeunesse du Pacifique à Nouméa - 1 minute de silence à la mémoire de Nelson #Mandela pic.twitter.com/eWXmMMdXeB
— Valérie Fourneyron (@vfourneyron) 6 Décembre 2013

9h47 - Segolène Royal cite Mandela sur Twitter

La présidente de la région Poitou-Charentes a réagi sur Twitter, citant "Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes, c'est vivre d'une façon qui renforce la liberté des autres". Elle rend également hommage à Winnie, l'ex-épouse de Mandela.

´ Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes, c'est vivre d'une façon qui renforce la liberté des autres' . Mandela.
— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 6 Décembre 2013
N'oublions pas d'associer Winnie Mandela et ses souffrances, et dont Nelson disait que, sans elle, il n'aurait pas pu tenir bon.
— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 6 Décembre 2013

Nelson Mandela s'est éteint jeudi 5 décembre à son domicile. Il avait 95 ans. C'est le président sud-africain, Jacob Zuma, qui l'a annoncé lors d'une allocution à la télévision jeudi soir. Les chefs d'Etat du monde entier rendent hommage à Nelson Mandela, ainsi que le peuple Sud-Africain. Suivez ici en direct les dernières déclarations.
Cet article est actualisé régulièrement, pour le rafraîchir c'est ici.

9h35 - Le comité Nobel salue "un des plus grands noms" de l'histoire

Le comité Nobel rend hommage à ""un des plus grands noms de la longue histoire du prix Nobel de la paix".

"Son travail adresse un message encore aujourd'hui à tous ceux qui ont des responsabilités dans des conflits apparemment insolubles", a estimé le comité. "Même les conflits les plus amers peuvent être résolus par des moyens pacifiques", a ajouté le comité Nobel.

9h30 - Marine Le Pen salue le "patriotisme" de Mandela

La présidente du Front national Marine Le Pen a salué la mémoire de Nelson Mandela, homme de "réconciliation" et de "patriotisme". Avec la mort de Nelson Mandela, c'est une grand voix de l'Afrique qui s'éteint", déclare-t-elle.

9h25 - Des rassemblements organisés à Paris

Les associations antiracistes appelllent à un rassemblement en fin de journée devant l'ambassade d'Afrique du Sud à Paris.SOS Racisme déposera une gerbe et appelle à se rassembler devant l'ambassade d'Afrique du Sud à 18h00.

Louis-Georges Tin, président du Cran (Conseil représentatif des associations noires) salue lui aussi dans un communiqué la mémoire de "Madiba" et appelle également à un rassemblement samedi à 13h, en amont de la manifestation contre le racisme et pour l'égalité des droits devant l'église Saint-Bernard, à Paris.

09h20 - L'hommage de la presse écrite dans le monde entier

De sa cellule de Robben Island à son dernier combat contre le temps, le visage de Nelson Mandela couvre vendredi la une des journaux du monde entier. Dans son pays, la plupart des journaux ont tiré en noir et blanc.

Comme le symbole d'une vie sacrifiée pour un idéal de justice et de liberté, le New Yorker a choisi un portrait de jeunesse de Mandela portant encore la moustache tandis que Time Magazine a publié un cliché plus récent d'un "Madiba" grisonnant: mais sur les deux photos, il a le poing levé au ciel.

08h45 - "C'est une perte pour l'humanité": l'émotion de Nicolas Hulot sur BFMTV

"C'est une perle qui s'en va. Le XXIe siècle a besoin de ce genre d'hommes", a dit Nicolas Hulot vendredi sur BFMTV, des trémolos dans la voix.

"Tous ceux qui ont rencontré Mandela ont été touché par sa grâce", a poursuivi Nicolas Hulot, qui était en Afrique du Sud lorsqu'il était jeune photographe. Et alors qu'un sommet africain se tient à Paris, "l'Afrique perd son plus grand homme", a-t-il estimé. "C'est une coïncidence triste que l'Afrique soit réunie en ce jour mais toutes les larmes ne remplaceront jamais la perte que cela représente".

08h35 - Jean Glavany sur BFMTV: "L'humanité perd son plus grand fils"

Le député socialiste Jean Glavany, qui a eu l'occasion de croiser à plusieurs reprises Nelson Mandela avant sa mort, se souvient sur BFMTV d'un homme "au charisme extraordinaire". "Je n'ai pas peur de dire qu'aujourd'hui, l'humanité perd son plus grand fils, celui qui a incarné de manière universelle les combats pour la liberté."

08h29 - Poutine salue "un des hommes politiques éminents de notre époque"

Le président russe Vladimir Poutine a "adressé ses condoléances après le décès de Nelson Mandela, dirigeant de l'Afrique du Sud pendant de longues années et un des hommes politiques éminents de notre époque."

8h07 - Elizabeth II salue son action en Afrique du Sud

La reine Elizabeth II s'est dite "profondément attristée" par la mort de Nelson Mandela, saluant son action "sans relâche" pour "une Afrique du Sud pacifiée".

"La reine a été profondément attristée d'apprendre la mort de Nelson Mandela la nuit dernière. Il a travaillé sans relâche pour le bien de son pays. Son héritage est l'Afrique du Sud pacifiée d'aujourd'hui", a indiqué un communiqué du palais de Buckingham.

7h30 - 12 jours de deuil national en Afrique du Sud

Le gouvernement sud-africain décrète 12 jours de deuil national, les obsèques de l'ancien président ne devraient par conquéquent pas avoir lieu avant la fin de la celui-ci.

7h25 - "Tata, vous allez nous manquer"

Frederik De Klerk, qui l'avait fait sortir de prison en 1990, a estimé que "le courage, le charme et l'engagement de Nelson Mandela envers la réconciliation et la Constitution, ont été une source d'inspiration non seulement pour les Sud-Africains, mais pour le monde entier. Je crois que son exemple lui survivra", a-t-il ajouté.

"Tata (Père, ndlr), vous allez nous manquer. Mais sachez que votre esprit et votre exemple seront toujours là pour nous guider vers la vision d'une Afrique du Sud meilleure et plus juste".

7h08 - A New York, Harlem célèbre l'icône

Notre correspondant à New York, Jean-Bernard Cadier, s'est rendu dans le quartier noir de Harlem, où l'émotion est palpable.

6h52 - Veillée devant son domicile de Johannesburg

Dès l'annonce du décès, et encore en ce moment (il est 7h52 en Afrique du Sud), plusieurs centaines de personnes de toutes les races se sont réunies pour une veillée festive improvisée devant le domicile de Nelson Mandela à Johannesburg.

L'atmosphère était plus à la célébration qu'au recueillement, jeunes et vieux agitant des drapeaux, entonnant hymne national et chants anti-apartheid, criant des "Vive Mandela", tenant des chandelles, tandis que la police avait interdit le quartier à la circulation.

6h48 - Rassemblement devant l'ambassade sud-africaine à Paris

Fode Sylla, Président de la Fédération International de SOS Racisme, a appelé ceux qui le désirent à venir déposer des fleurs en hommage à "Madiba" vendredi à 18h devant l'Ambassade d'Afrique du sud à Paris.

6h43 - Nelson Mandela, premier président noir d’Afrique du Sud, s’est éteint jeudi soir à l’âge de 95 ans. Voici le récit des instants qui ont précédés l’annonce de son décès.

6h - Hommage de Christiane Taubira sur twitter

#Madiba gare à ceux de cet ailleurs s'ils ne savent veiller sur vous. Ici il fait gris et glacial sans vous. Je vous aime. ChT
— Christiane Taubira (@ChTaubira) 6 Décembre 2013

5h20 - Avec Mandela, le Dalaï Lama a perdu un "ami cher"

Le Dalaï Lama a déclaré avoir perdu avec Nelson Mandela "un ami cher" et a salué "un homme de courage, de principes et à l'intégrité incontestable", dans un courrier adressé à sa famille.

Le leader tibétain en exil a estimé que "le meilleur hommage que nous pouvons lui rendre est de faire tout ce que nous pouvons pour contribuer au respect de l'unité de l'humanité et travailler à la paix et à la réconciliation comme il l'a fait", dans cette lettre publiée sur son site internet.

4h56 - Aung San Suu Kyi: "changer le monde"

La chef de l'opposition birmane et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi a rendu hommage à "un être humain remarquable" qui "nous a fait comprendre que nous pouvons changer le monde".

"Il nous a fait comprendre que nous pouvons changer le monde. Nous pouvons changer le monde en changeant les comportements, en changeant les perceptions. Pour cette raison, je voudrais rendre hommage à un être humain remarquable qui a élevé le sens moral de l'humanité".

3h49 - François Hollande décide la mise en berne des drapeaux

Le président français François Hollande a décidé la mise en berne des drapeaux en France pour honorer la mémoire de l'ex-président sud-africain Nelson Mandela, a annoncé de Pékin le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

"Le Président de la République François Hollande a voulu que ce message soit partagé par tous les Français", a-t-il déclaré.

00h40 - Le "Roi" Pelé salue son "héros"

Today, I am very saddened. Nelson Mandela was one of the most influential people in my life. pic.twitter.com/zzixsqm1Af
— Pelé (@Pele) 5 Décembre 2013
He was my hero, my friend, and also a companion to me in our fight for the people and for world peace.
— Pelé (@Pele) 5 Décembre 2013

0h10 - L'hommage de Bill Clinton sur Twitter

"Je n'oublierai jamais mon ami Madiba", a twitté l'ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton. On peut le voir sur une photo, serrant la main de Nelson Mandela, tous deux affichant un sourire.

I will never forget my friend Madiba. pic.twitter.com/UX21ZZG7cg
— Bill Clinton (@billclinton) December 5, 2013

0h05 - Le programme des funérailles se précise

Une cérémonie officielle aura lieu d'ici 4 à 5 jours dans le plus grand stade de Soweto. Entre mardi et vendredi de la semaine prochaine, la dépouille de Nelson Mandela sera exposée au siège du gouvernement à Pretoria. Vendredi des funérailles auront lieu à Qunu, son village natal.

23h48 - Hollande salue "un résistant exceptionnel"

Le président français salue "un résistant exceptionnel, un conquérant magnifique". Nelson Mandela a été "l'incarnation de la Nation sud-africaine, le ciment de son unité et la fierté de toute l'Afrique", déclare le président de la République, dans un communiqué.

23h47 - Devant le domicile de Mandela, les premiers hommages

Il est tard, mais des habitants de Johannesburg se massent déjà devant le dernier domicile de l'ancien président, en silence, souvent avec des fleurs.

23h45 - Laurent Fabius salue un "géant charismatique"

Sur son compte Twitter, le ministre français des Affaires étrangères salue "un géant charismatique qui s'en va". "Je l’admirais d’autant plus que la lutte contre l’apartheid a été l’un des grands et constants engagements de ma vie", écrit-il.

Je salue le géant charismatique qui s'en va et j'adresse à sa famille, à ses proches, à son pays, mes très profondes condoléances #Mandela
— Laurent Fabius (@LaurentFabius) December 5, 2013

23h25 - Obama: "Mandela nous a tous transformés"

Le président américain salue jeudi "l'un des plus courageux, l'un des meilleurs. Un homme courageux, profondément bon. Désormais, il ne nous appartient plus, il appartient à l'Histoire. Grâce à sa farouche dignité, et à sa volonté inébranlable de sacrifier sa propre liberté pour la liberté des autres, il a transformé l'Afrique du Sud, il nous a tous transformés".

Les deux hommes s'étaient rencontrés alors que Barack Obama était encore un jeune sénateur, en 2005.

23h15 - David Cameron réagit

"Une grande lumière s'est éteinte", a expliqué le Premier ministre britannique David Cameron, réagissant à la mort de Nelson Mandela. Son homologue américain, Barack Obama, doit s'exprimer dans les minutes qui viennent.

23h00 - Jacob Zuma annonce la mort de Nelson Mandela

C'est avec émotion que le président actuel d'Afrique du Sud a annoncé la mort de Nelson Mandela, lors d'une allocution télévisée.

|||>> L'ESSENTIEL

• Nelson Mandela est mort jeudi 5 décembre 2013 à 95 ans

• Les drapeaux seront en berne en Afrique du Sud jusqu'aux funérailles nationales de l'ancien président

• Les hommages se succèdent dans le monde entier

A. K. et D. N. et S.A. et A.D.