BFMTV

L'essentiel de l'actu du 14 mars: pollution, enregistrements de Buisson, et vente de SFR

Retrouvez chaque matin l'essentiel actu du jour.

Retrouvez chaque matin l'essentiel actu du jour. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Pour assurer à la machine à café dès votre arrivée au bureau, BFMTV.com a sélectionné les infos dont vous allez entendre parler aujourd’hui.

> Pollution aux particules: le brouillard s'épaissit

Paris, jeudi, plongée dans la pollution.
Paris, jeudi, plongée dans la pollution. © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Plus de trente départements étaient touchés jeudi par des alertes maximales à la pollution aux particules. Écologistes, professionnels de santé et associations de parents d'élèves ont dénoncé l'inertie des autorités, qui ont fini par prendre des mesures d'urgence.

Ainsi, elles ont décidé de la gratuité des transports en commun en Ile-de-France mais aussi à Caen, Rouen et à Reims. Les contrôles sur la pollution des véhicules ont été renforcés, et les limitations de vitesse vont changer. Automobilistes, ouvrez l'oeil, ou laissez votre voiture à domicile si vous en avez la possibilité. Pour limiter les risques pour votre santé, suivez les conseils de BFMTV.com.

> Enregistrements de Buisson: la justice va trancher

Nicolas Sarkozy et Patrick Buisson, face à face.
Nicolas Sarkozy et Patrick Buisson, face à face. © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La justice se prononce vendredi sur la demande, formulée par Nicolas Sarkozy, de faire retirer les enregistrements réalisés par son ancien conseiller à l'Elysée Patrick Buisson, publiés par le site Atlantico. Il s'agit d'une procédure d'urgence.

Quatre extraits avaient été mis en ligne. L'un d'eux, où l'on entendait Carla Bruni-Sarkozy parler de l'argent de son mari avec légèreté, a déjà été retiré du site, "eu égard au fait que Madame Carla Bruni Sarkozy n'est pas une personnalité politique et ne prétend à aucun rôle à ce titre", s'est justifié Atlantico.

> Jour J pour la vente de SFR

SFR, le suspens prend fin vendredi.
SFR, le suspens prend fin vendredi. © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

A qui Vivendi va-t-il marier SFR? Le suspense devrait enfin prendre fin, ce vendredi 14 mars. Le conseil de surveillance de la société examine, en effet, les offres de rachat déposées d'une part par Altice, la maison-mère de Numericable, et d'autre part par Bouygues Telecom, sur sa filiale télécom.

Jeudi les deux groupes ont tous les deux relevé leurs offres, avant la dernière ligne droite. Bouygues Telecom, qui a notamment les faveurs d'Arnaud Montebourg, a ainsi augmenté sa proposition de 800 millions d'euros en numéraire, pour un total de 11,3 milliards d'euros. La filiale du groupe de BTP avait déjà marqué d'importants points, le week-end dernier, en annonçant qu'elle vendrait son réseau à Free Mobile si elle réussissait à acquérir SFR.

De son côté, Patrick Drahi, le patron d'Altice et Numericable, semble avoir finalement décidé de bouger. Selon plusieurs médias, il aurait décidé de modifier lui aussi son offre pour la porter à 11,75 milliards d'euros, même si, pour le moment, ce montant n'a pas été confirmé.

> Lavrov-Kerry sur l'Ukraine: la rencontre de la dernière chance

John Kerry et Sergueï Lavrov, en 2013.
John Kerry et Sergueï Lavrov, en 2013. © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le secrétaire d'État John Kerry aura ce vendredi à Londres une entrevue de la dernière chance avec son homologue russe Sergueï Lavrov à propos de la Crimée, Washington avertissant Moscou de possibles représailles américaines et européennes après le référendum de dimanche.

Au terme d'une dizaine de jours d'intense activité diplomatique entre les États-Unis et la Russie sur la crise ukrainienne, John Kerry devait quitter Washington jeudi soir pour arriver le lendemain matin dans la capitale britannique et y retrouver Sergueï Lavrov. Ce sera la quatrième fois en une semaine, après des rencontres à Paris et à Rome.

Jeudi, la tension a continué de grimper avec la mort d'un manifestant pro-ukrainien de 22 ans à Donetsk, bastion russophone en Ukraine. L'homme a été passé à tabac par des manifestants pro-russes.

> Procès Rwanda: le verdict est attendu vendredi

Pascal Simbikangwa, le 4 février 2014.
Pascal Simbikangwa, le 4 février 2014. © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La justice va rendre son verdict dans le procès de l'ancien capitaine rwandais Pascal Simbikangwa, poursuivi pour "complicité de génocide" et "complicité de crimes contre l'humanité".

La réclusion à perpétuité a été requise contre lui, qualifié de "génocidaire négationniste". Jeudi, sa défense a méthodiquement mis en cause le "château de cartes" des témoignages pour demander aux jurés de l'acquitter en se révoltant contre "l'enjeu politique". Il s'agit du premier procès en France lié au génocide qui a fait 800.000 morts au Rwanda en 1994.

Alexandra Gonzalez et Julien Marion