BFMTV

Conférence climatique: les ONG claquent la porte à Varsovie

La conférence climatique, baptisée Cop19, a ouvert ses portes il y a deux semaines, mais peu de progrès ont été fait depuis.

La conférence climatique, baptisée Cop19, a ouvert ses portes il y a deux semaines, mais peu de progrès ont été fait depuis. - -

Greenpeace, WWF et d'autres organisations ont quitté jeudi la conférence climatique de l'ONU à Varsovie avant la fin des travaux. Pour les ONG environnementales, ces discussions "ne débouchent sur rien".

Cela "ne débouche sur rien", voilà la justification des ONG environnementales, qui claquent la porte à la conférence climatique de l’ONU à Varsovie. Greenpeace, WWF, Oxfam et d’autres ont annoncé, ce jeudi 21 novembre, qu’elles quittaient la conférence, une journée avant sa clôture officielle.

Il s’agit d’une première, jamais encore des participants avaient préféré quitter la table des négociations. Les organisations "ont décidé de faire un meilleur usage de leur temps", précise le communiqué commun.

"Nous n’abandonnerons pas […] mais Varsovie n’a simplement pas été à la hauteur", a déclaré le directeur de Greenpeace international.

Une conférence avec de nombreux couacs

La conférence sur le climat doit se terminer vendredi, après deux semaines de négociations qui tournent à l’échec. Les pays devaient s’unir sur un objectif contraignant de réduction des gaz à effet de serre, qui sera ensuite validé à Paris en 2015.

Mais les couacs se sont multipliés. Le Japon a annoncé qu’il ne tiendrait pas les précédents objectifs, les émissions en Australie et au Canada ont augmenté sensiblement et les industriels du charbon tenaient leur sommet en parallèle à deux pas.

Autre point sur lequel buttent les négociations: l’aide aux pays du Sud et insulaires fortement touchés par les conséquences du réchauffement climatique. Alors que la mise en place d’un Fonds vert pour le climat avait été décidée en 2009, aucun versement n’a été effectué pour le moment sur les 100 milliards de dollars prévus.

>> La transition énergétique a-t-elle un avenir face aux contraintes nationales? Participer à notre sondage.

A.D. avec AFP