BFMTV
Animaux

Pourquoi le bébé panda du zoo de Beauval est-il rose et frisé?

Yuan Meng et Huan Huan dans leur nouvel enclos au zoo de Beauval, le 12 janvier 2018.

Yuan Meng et Huan Huan dans leur nouvel enclos au zoo de Beauval, le 12 janvier 2018. - Guillaume Souvant - AFP

Yuan Meng, le bébé panda du zoo de Beauval, fête ses six mois ce dimanche. Bien qu'en pleine santé, l'animal arbore pourtant une fourrure atypique.

Il y a six mois au zoo de Beauval naissait le premier bébé panda en France: Yuan Meng, 142 grammes et une dizaine de centimètres. Depuis, l'ursidé a bien grandi, fort de ses 12kg à la dernière pesée, et arbore déjà une belle petite fourrure.

Un pelage encore court, mais déjà frisé et… légèrement rose, une teinte qui n'avait pas été constatée les premiers mois. A tel point que certains internautes ont relevé une ressemblance avec quelque chose "qui serait passé à la machine à laver avec des vêtements rouges".

Yuan Meng et sa mère Huan Huan, le 12 janvier 2018 au zoo de Beauval.
Yuan Meng et sa mère Huan Huan, le 12 janvier 2018 au zoo de Beauval. © Guillaume Souvant - AFP

Rien d'inquiétant à cette coloration, promet le zoo de Beauval. La couleur du pelage de Yuan Meng est en réalité due à son nouvel environnement.

"Il évolue dans des copeaux (dans son nouvel enclos, NDLR) et se roule beaucoup dedans", explique le parc à BFMTV.com. Il se roule et même… tombe carrément dedans, comme dans cette vidéo postée par le zoo.

Un bébé panda... pas très porté sur la douche

De plus, Yuan Meng "ne se lave pas encore tout seul", précise le zoo. C'est donc sa mère, Huan Huan, qui se charge de sa toilette. Pas facile s'occuper avec application un bébé panda qui aime gambader!

Cela demande peut-être encore plusieurs mois avant que Yuan Meng ne se lave tout seul: la durée "dépend de chaque bébé". "Nous découvrons encore ce qu'est un bébé panda", souligne Beauval.

Quant à ses boucles, un peu plus prononcées que chez d'autres spécimens du même âge, le zoo n'a pas vraiment d'explication mais promet que ses parents sont "de vrais pandas". Yuan Meng n'a encore qu'un "tout début de fourrure" et cette particularité pourrait là aussi venir de sa toilette.

En tout cas, "cela n'a pas inquiété les soigneuses chinoises (venues accompagner la naissance, NDLR) qui ont accouché des dizaines et des dizaines de bébés pandas", promet le zoo. Yuan Meng peut donc continuer à se rouler dans ses copeaux sans inquiétude.

Liv Audigane