BFMTV

Vers une piétonnisation de la Presqu'île de Lyon le week-end

-

- - -

La Métropole de Lyon a présenté mardi les retours sur l'expérimentation de la piétonnisation de la Presqu'île à Lyon le samedi et la semaine.

La Presqu'île devrait d'abord devenir piétonne le week-end. C'est la conclusion tirée par le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, après la présentation mardi des retours d'expérience de la piétonnisation de la Presqu'île. 

"Sur la semaine, on a vu les limites de l'exercice, on a vu beaucoup de difficultés, beaucoup moins d'affluence", a rappelé David Kimelfeld, invité de Bonsoir Lyon. "Il faut d'abord et avant tout se poser la question d'une piétonnisation les week-ends. Et voir ensuite comment on peut améliorer les choses", a-t-il ajouté. 

Des commerçants peu satisfaits

Depuis le mois de septembre, la piétonnisation de la Presqu'ïle a été expérimentée à trois reprises le samedi et deux fois en semaine. Avec des résultats mitigés en semaine, notamment pour les commerçants

Selon les chiffres de la CCI, 31% des commerçants ayant répondu à son enquête - 80 répondants - ont constaté une forte baisse de leur chiffre d'affaires le samedi. Un quart dit également avoir subi une forte baisse de la fréquentation le même jour. 

Durant la semaine, le bilan est encore plus dur. Lors de l'expérimentation le mercredi et le jeudi, 67% des 44 commerçants ayant répondu ont dit avoir constaté une forte baisse de leur chiffre d'affaires et 56% une forte baisse de leur fréquentation. 

Au total, ils sont 45% de commerçants à avoir une opinion très négative de la piétonnisation pour leur activité. 

Retour positif des piétons

Néanmoins, de véritables bénéfices ont été mesurés après cette expérimentation, notamment au niveau du bruit. En moyenne, il a diminué de 1 à 3 décibels le samedi et entre 2 et 4 décibels le mercredi. C'est d'ailleurs un des points le plus ressenti par les piétons. Lors de l'expérimentation, ils sont deux tiers à avoir un avis plutôt positif, voire très positif, sur le niveau de bruit, contre moins de la moitié les autres samedis. 

Même chose pour la qualité de l'air. Un samedi normal, un tiers seulement des piétons a un ressenti positif sur la qualité de l'air, contre plus de la moitié lors de l'expérimentation de la piétonnisation. 

En semaine, le bilan s'avère cependant plus mitigé:

"Seuls 3 items connaissent une progression positive : le niveau de bruit, les conditions pour circuler à vélo, les conditions pour stationner à vélo, tandis que 4 items sont en baisse: la facilité de déplacements pour les personnes fragiles, la présence de végétation, d’arbres, de plantes ou de fleurs, les conditions pour circuler en voiture sur le secteur et les conditions pour stationner en voiture sur le secteur", précise le bilan.

Malgré ces bémols, la piétonnisation à Lyon est bien marche. "C'est le sens de l'histoire", a estimé David Kimelfeld le président de la Métropole, qui n'exclue par un élargissement du périmètre concernée après les demandes de commerçants au sud de la place Bellecour.

Benjamin Rieth