BFMTV

Risques d'orages violents: 19 départements du Sud-Ouest en vigilance

Dix-neuf départements du Sud-Ouest ont été placés ce mercredi en vigilance orange en raison de risques d'orages

Dix-neuf départements du Sud-Ouest ont été placés ce mercredi en vigilance orange en raison de risques d'orages - AFP

Attention aux orages. Alors qu'il va faire chaud ce mercredi, une vigilance orange a été émise à partir de la mi-journée pour de nombreux départements du Sud-Ouest et du centre de la France.

Trente-et-un départements du Sud-Ouest et du centre de la France ont été placés en vigilance orange en raison de l'arrivée ce mercredi après-midi d'une "forte dégradation orageuse" qui devrait se poursuivre jusque dans la nuit, a indiqué Météo France.

météo
météo © BFMTV

Les départements concernés par cette alerte qui débute mercredi à 14 heures sont l'Indre, le Cher, la Nièvre, la Saône-et-Loire, le Rhône, la Loire, le Puy-de-Dôme, l'Allier, le Cantal, l'Aveyron, le Tarn, la Charente, la Charente-Maritime, la Corrèze, la Creuse, la Dordogne, la Haute-Garonne, l'Ariège, le Gers, la Gironde, les Landes, la Haute-Loire, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, le Tarn-et-Garonne, la Haute-Vienne, la Vienne, les Deux-Sèvres et l'Ain.

"En cours d'après-midi, une forte dégradation orageuse débute sur les départements côtiers du littoral aquitain puis s'étend rapidement vers la Gascogne, le Limousin, et le Massif Central de manière plus générale", précise Météo France.

Ces orages, précédés d'un temps très chaud et lourd avec des températures maximales souvent comprises entre 30 et 33°C, "seront très soudains et souvent violents", met en garde l'organisme de prévision météorologique.

météo
météo © BFMTV
météo
météo © BFMTV

Ils seront caractérisés par de "fortes rafales atteignant souvent 80 à 100 km/h, localement 130 km/h sous les grains les plus forts, de fortes chutes de grêle, et de précipitations intenses". Dans la soirée de mercredi, ces orages pourront atteindre le nord de Rhône-Alpes.

C.H.A. avec AFP