BFMTV

Retraites : "cette réforme est peu contestée" pour Mandon.

-

- - -

Les députés devront voter ce mercredi et la réforme des retraites devrait, en toute logique, être adoptée.

Le Parlement doit adopter définitivement mercredi, par un vote de l'Assemblée, la réforme des retraites, qui n'aura pas rencontré les mobilisations attendues dans la rue même si elle a divisé la gauche.

Si aucun député PS ne votera contre, entre 10 et 15 d'entre eux devraient s'abstenir. Ce sera moins que lors des précédents examens selon le porte parole du groupe Thierry Mandon. A ses yeux, "ils persistent dans ce que je crois être une erreur", alors que "finalement cette réforme est peu contestée dans la société".

"Si j'estimais que la réforme était bonne, j'aurais voté pour"

Parmi les abstentionnistes, Pascal Cherki, député de Paris tient bon : "Je ne suis pas convaincu par l'allongement de la durée de cotisations (...) si j'estimais que la réforme était bonne, j'aurais voté pour", tranche le socialiste.

Outre une large majorité des socialistes, le projet de loi devrait recueillir à nouveau les suffrages de la quasi-totalité des radicaux de gauche. Les écologistes vont encore s'abstenir. Le Front de Gauche, mais aussi l'UMP et l'UDI, voteront contre.

Le projet de loi allonge à nouveau la durée de cotisation pour une retraite à taux plein et créer un compte pénibilité.

La Rédaction avec A. Roger