BFMTV

Retraites: "A cause de Macron", quand un tube populaire est transformé en slogan politique

Plusieurs associations féministes souhaitent dénoncer les "mensonges" du gouvernement dans sa gestion de la réforme des retraites.

C’est un célèbre tube de 1987 qui est en passe de devenir l’un des slogans des manifestations contre la réforme des retraites, alors que la mobilisation entame aujourd’hui son 43e jour.

Interprété par un duo belge du même nom, le titre À cause des garçons a été repris, et "légèrement" modifié par plusieurs associations féministes, afin d’en faire une arme contre le gouvernement.

Ces derniers jours, le célèbre refrain s'est transformé en: "À cause de Macron, c'est la chute des pensions, pour Fatou et Marion. À cause de Macron, grandes perdantes nous serons."

Hommage à Rosie la riveteuse

Et le célèbre air est de plus en plus entonné en marge des manifestations, dans des chorégraphies très travaillées.

Sur plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, des groupes de femmes, habillées à la manière de Rosie la riveteuse, célèbre icône inventée pendant le Seconde Guerre mondiale et devenue symbole féministe, entonnent en effet la chanson. 

A Paris et dans de nombreuses villes de province, les mêmes chorégraphies ont d'ailleurs été immortalisées.

"Réforme pensée par les hommes riches et puissants" 

Plus qu'une simple référence populaire, cette reprise est empreinte de profondes revendications. Du côté des associations d'Attac et d'Effronté.es, à l'origine du phénomène, on assure que la réforme des retraites sera un coup dur pour les salaires des femmes françaises. 

"Nos salaires sont moindres. Et nos carrières plus souvent hachées. Alors si on change la règle d’une retraite basée sur les 25 meilleures années de salaires, on sera encore plus perdantes", explique une militante auprès de Libération

De manière générale, ces associations dénoncent le mensonge d'Édouard Philippe, qui avait affirmé que les femmes seraient les "grandes gagnantes de la réforme." 

"Cette réforme a été pensée par les hommes riches et puissants pour un monde qui nous échappe, celui de la finance, du capital et des assureurs", conclue Aurélie Trouvé, porte-parole d'Attac auprès des Inrocks
dossier :

Emmanuel Macron

Hugo Septier