BFMTV

Stéphane Le Foll "ne partage pas" la une de Charlie Hebdo sur les attentats en Espagne

La nouvelle une de Charlie Hebdo est consacrée aux attentats en Espagne avec pour légende: "Islam, religion de paix…éternelle!"

"Islamophobe", "raciste", "à vomir"… La nouvelle une de Charlie Hebdo à paraître ce mercredi a provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, au point de devenir l’un des sujets les plus commentés sur Twitter.

En partie consacré aux attentats en Espagne, le journal satirique illustre sa couverture avec un dessin de Juin. Ce dernier fait écho à l’attaque survenue sur les Ramblas à Barcelone, qui a fait 13 morts, en représentant deux personnes à terre, baignant dans le sang, et une camionnette blanche en train de prendre la fuite. Mais c’est davantage la légende associée à la une qui a suscité la polémique. Et pour cause, Charlie Hebdo écrit: "Islam, religion de paix…éternelle!".

Invité sur RMC et BFMTV, l'ancien porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a été l'une des premières personnalités politiques à réagir à cette Une. "Je ne peux pas dire que je la partage, je la conteste même", a-t-il déclaré. Et d'ajouter: "Les amalgames sont très dangereux. Dire que l'islam est une religion de paix en sous-entendant que c'est en fait une religion de mort est extrêmement dangereux".

Sur les réseaux sociaux, c'est une tempête de protestations qui s'est déclenchée. Les internautes reprochent au journal d’attiser la haine envers les musulmans et de faire l’amalgame entre islam et terrorisme.

Certains internautes ont tout de même tenu à défendre Charlie Hebdo au nom de la liberté d’expression.

Le numéro de Charlie Hebdo consacré aux attentats en Espagne paraît moins d'une semaine après les attaques qui ont frappé Barcelone et Cambrils et qui ont fait quinze morts et plus d'une centaine de blessés.

Le journal satirique avait lui même était la cible d'un attentat en janvier 2015 lorsque les frères Kouachi avaient pénétré dans les locaux de la rédaction et assassiné 12 personnes parmi lesquels des dessinateurs emblématiques du journal. Une semaine plus tard sortait le numéro 1178 avec, là encore, une Une provocatrice qui avait beaucoup fait parler.

Charlie Hebdo est coutumier des Unes à scandale. La dernière à avoir eu un véritable retentissement remonte aux attentats de Bruxelles du 22 mars 2016. Le dessin montrait le chanteur Stromae demandant: "Papa où t'es?" et entouré de membres déchiquetés lui répondant "ici", "ici" et "là aussi". Une couverture qui avait, elle aussi, suscité une vive polémique.

Paul Louis