BFMTV

Prêtre égorgé: les représentants religieux demandent une sécurité renforcée des lieux de culte

Dalil Boubakeur, entouré des représentants des cultes, reçus à l'Elysée mercredi matin.

Dalil Boubakeur, entouré des représentants des cultes, reçus à l'Elysée mercredi matin. - BFMTV

Les représentants religieux ont réclamé une sécurité renforcée des lieux de culte, a déclaré le recteur de la grande mosquée de Paris Dalil Boubakeur, mercredi 27 juillet.

Les représentants des cultes ont demandé mercredi 27 juillet à François Hollande que les lieux de culte fassent "l'objet d'une plus grande attention, d'une attention soutenue" de la part des autorités en matière de sécurité, a rapporté le recteur de la grande mosquée de Paris Dalil Boubakeur.

"Nous avons profondément souhaité, les uns et les autres, que nos lieux de culte (juifs, chrétiens, musulmans...) soient l'objet d'une plus grande attention, d'une attention soutenue, puisque même le plus humble des lieux de culte est aussi l'objet d'une agression, alors que cette ville de Saint-Etienne-du-Rouvray", où un prêtre a été égorgé mardi [26 juillet], "avait offert le terrain à la mosquée qui aujourd'hui (y) exerce", a déclaré M. Boubakeur à l'issue d'une rencontre à l'Elysée entre François Hollande et la conférence des représentants des cultes.

Au lendemain de la mort du prêtre égorgé dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, François Hollande a reçu mercredi 27 juillet les représentants des cultes avant de réunir un nouveau Conseil de sécurité.

la rédaction avec AFP