BFMTV

Qui sont les gilets jaunes face aux deux ministres ce mercredi soir sur BFMTV?

Eric Drouet et Amandine Laplanche, deux gilets jaunes qui seront en plateau sur BFMTV ce mercredi soir.

Eric Drouet et Amandine Laplanche, deux gilets jaunes qui seront en plateau sur BFMTV ce mercredi soir. - BFMTV - RMC

Artisan, chômeur, intérimaire: présentation des gilets jaunes qui vont se retrouver face aux ministres François de Rugy et Marlène Schiappa ce mercredi soir sur notre antenne.

Pour la première fois, de 20h45 à minuit, des représentants des gilets jaunes vont faire face à deux ministres d'Etat, ce mercredi soir sur BFMTV. 

L'émission présentée par Ruth Elkrief et Bruce Toussaint ouvrira un dialogue direct entre François de Rugy, Ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, Marlène Schiappa, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et plusieurs porte-parole des gilets jaunes.

Artisan, chômeur ou encore intérimaire venus des quatre coins de la France... Mais qui sont ces quatre personnes qui vont porter la voix des gilets jaunes avec ces membres du gouvernement?

  • Eric Drouet, chauffeur-routier à Melun

Chauffeur-routier de 33 ans habitant Melun en Seine-et-Marne, Eric Drouet est l'uns des tout premiers, dès le mois d'octobre, à avoir appelé au blocage des routes contre la hausse des prix des carburants sur Facebook. Au final, 54.000 personnes disent prendre part à l'événement, et pas moins de 189.000 personnes se disent intéressées.

Depuis, Eric Drouet multiplie les plateaux télévisés et crée le 25 Novembre une nouvelle page Facebook intitulée La France énervée, sur laquelle il publie régulièrement des Live Facebook pour appeler à poursuivre le mouvement. Sur BFMTV ce mardi, il appelait encore à descendre dans la rue ce samedi 8 décembre. 

  • Hubert Charlier, artisan à Reims

Hubert Charlier, 54 ans, est petit patron et artisan dans le bâtiment. Il se trouvait sur les Champs-Elysées samedi 1er décembre. Pour expliquer les violences qui ont eu lieu près de l'Arc de Triomphe, il estime que "la violence appelle à la violence". Lui veut tout remettre à plat et appelle à la démission d'Emmanuel Macron. 

  • Anaïs Kuhn, intérimaire à Strasbourg

Âgé de 29 ans, Anaïs Khun est intérimaire dans l'industrie agroalimentaire. Cette mère célibataire de deux enfants de 3 et 8 ans prône pour un mouvement des gilets jaunes citoyen en vue des prochaines élections européennes, mais elle-même ne compte pas se présenter. Cette porte-parole des gilets-jaunes de Strasbourg et proche d'Eric Drouet compte néanmoins bien aller manifester à Paris samedi prochain. 

D'après Rue 89, Anaïs Kuhn "demande une baisse de trente centimes du prix de l’essence et du diesel, une revalorisation du SMIC de 15% et une suppression de la CSG".

  • Amandine Laplanche, au chômage à Les Andelys

Amandine Laplanche, 33 ans, est une gilet jaune et chômeuse de la petite commune des Andelys, dans l'Eure. Invitée sur notre antenne ce dimanche, elle explique que lors du blocage du 17 novembre, "c'était la première fois qu'elle manifestait". "Comme tout le monde on travaillait à deux, mais on arrivait pas à finir les mois, on s'en sortait pas."

Sur BFMTV, celle qui se dit favorable à un dialogue avec le gouvernement raconte s'être reconnue dans le mouvement des gilets jaunes parce qu'on y trouve "toutes les catégories sociales, des gens de tous milieux, de tous les âges: il n'y pas de cases préétablies". 

Jeanne Bulant