BFMTV

Pyrénées-Orientales: la CGT rebranche des milliers de compteurs Linky bridés pour impayés

Les équipes d'Enedis en intervention. (illustration) - AFP

Les équipes d'Enedis en intervention. (illustration) - AFP - -

Dans le cadre du mouvement contre la réforme des retraites, la CGT des Pyrénées-Orientales a débranché es milliers de compteurs Linky qui limitaient l'approvisionnement en électricité de ménages ayant des retards de paiement.

La CGT Energie des Pyrénées-Orientales a annoncé ce mercredi avoir désactivé des milliers de compteurs nouvelle génération Linky qui limitaient l'approvisionnement en électricité de ménages ayant des retards de paiement, dans le cadre du mouvement contre la réforme des retraites.

"Si un usager a des factures en retard, on lui limite sa puissance, pour contraindre les usagers à payer leur facture. On n'a pas le droit de priver d'énergie des familles dans le besoin", a déclaré à l'AFP le secrétaire général de la CGT Energie dans les Pyrénées-Orientales Xavier Charreyron.

Des coupures d'électricité dans plusieurs régions

La société ENEDIS (ex-ERDF) a déploré que "70 concentrateurs (avaient) subi des actes de malveillance" et annoncé qu'elle allait déposer plainte.

Les concentrateurs alimentaient plusieurs milliers de foyers, qui n'ont subi aucune coupure de courant, selon Enedis, qui précise que si des baisses de puissance sont opérées, c'est à la demande des fournisseurs d'électricité comme EDF, Direct Energie, etc...

"On en est là, à jouer au chat et à la souris, car il n'y a plus de dialogue social. La précarité énergétique se développe, c'est grave", poursuit le syndicaliste.

Récemment, la CGT a également revendiqué des coupures d'électricité volontaires dans diverses régions de France, "liées à la grève" contre la réforme des retraites.

Jeanne Bulant avec AFP