BFMTV
en direct

Professeur tué: Macron assure que "les islamistes ne dormiront pas tranquille en France"

D'importantes manifestations sont attendues ce dimanche partout en France en hommage au professeur Samuel Paty, assassiné vendredi pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet.

Dupond-Moretti et Darmanin ont dévoilé un plan mis en oeuvre dans la semaine

Durant le Conseil de défense, Eric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin ont dévoilé un plan d'action qui sera mis en place dès la semaine prochaine.

Ce plan prévoit des actions contre "des structures, des associations et des personnes proches des milieux radicalisés", affirme l'Elysée à BFMTV.

Macron assure que "les islamistes ne dormiront pas tranquille en France"

Durant le Conseil de défense, Emmanuel Macron a affirmé que "les islamistes ne dormir[aient] pas tranquille en France", ajoutant que "la peur va changer de camp", d'après des sources concordantes à BFMTV.

Le président a par ailleurs demandé à ses ministres "des actions immédiates" et "un gouvernement de combat sur le sujet."

Les auteurs de 80 messages de soutien à l'assaillant contrôlés dès lundi

L'Elysée annonce que les auteurs de 80 messages de soutien à l'assaillant contrôlés dès lundi.

L'Intérieur travaille sur un "renforcement de la sécurité des établissements scolaires à la rentrée"

A l'issue du Conseil de défense, des sources concordantes affirment à BFMTV que le ministre de l'Intérieur va travailler à un "renforcement de la sécurité des établissements scolaires à la rentrée".

Pécresse réclame des cellules police-justice à disposition des enseignants et élèves

Valérie Pécresse demande la création de "cellules police-justice" pour qu'enseignants et élèves puissent faire des "signalements" en cas de menace.

Selon la présidente de la région Ile-de-France, "il va falloir frapper très vite, très fort, il va falloir assurer la protection de nos enseignants".

Et "ce n'est pas l'Education nationale qui arrivera à le faire, c'est la police et la justice", a-t-elle déclaré à Europe 1, Cnews et Les Echos.

Le Conseil de défense étudie des "réponses concrètes"

Le Conseil de défense, réuni depuis 18 heures autour d'Emmanuel Macron, étudie des "réponses concrètes, à court et moyen terme", a affirmé l'Elysée à l'AFP.

Le ministre de l'Intérieur a annulé son intervention au journal télévisé de TF1, pour laisser la place à une éventuelle prise de parole du chef du gouvernement à l'issue de la réunion.

Des milliers de personnes rassemblées dans toute la France en hommage à Samuel Paty

Portant des Une de Charlie Hebdo, des pancartes ou des crayons, des dizaines de milliers de personnes ont rendu hommage ce dimanche à Samuel Paty, le professeur décapité vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

Retrouvez notre article qui revient sur les différents rassemblements de Paris à Lyon en passant par Marseille, Toulouse et Lille.

Manuel Valls appelle à "un sursaut puissant et démocratique [...] pour éradiquer l'islamisme"

Invité de BFMTV, ce dimanche soir, Manuel Valls a appelé à "un sursaut puissant, démocratique, en se mettant d'accord sur les moyens que nous prenons, pour éradiquer l'islamisme".

"C'est en allant dans les quartiers, dans les associations, dans les mosquées. Et en demandant aux musulmans de France de mener ce débat au sein de l'islam", a-t-il ajouté.

"Quand mon pays est attaqué je suis là", assure Manuel Valls

Invité de BFMTV, ce dimanche soir, Manuel Valls est revenu sur sa présence à Paris ce dimanche à l'hommage pour l'enseignant Samuel Paty.

"Quand mon pays est attaqué, je suis un Républicain, un patriote, je suis là. J'ai connu cela en première ligne quand j'étais en responsabilité. [...] Quand il y a un attentat, chaque événement me touche et me bouleverse, ma vie a été changée. Quand vous êtes au gouvernement et que vous éprouvez ça...", a indiqué l'ancien Premier ministre.

Stanislas Guérini souligne que les professeurs "doivent continuer à avoir la possibilité de montrer les caricatures"

Stanislas Guérini, délégué général de La République en marche, était présent au rassemblement pour Samuel Paty "pour dire que la République doit faire bloc face à l'islamisme radical" et "pour manifester son infinie tristesse face aux proches de Samuel Paty et auprès de tous les enseignants de France".

"Les professeurs doivent continuer à avoir la possibilité de montrer les caricatures, comme ça a été fait par Samuel Paty, et nous devons être à leur côté et leur donner la protection, c'est-à-dire continuer à agir pour mieux repérer sur les réseaux sociaux quand il y a des appels à la haine"

"Je trouve hallucinant qu'on décapite un enseignant parce qu'il fait son métier", témoigne Magali, professeure des écoles

De nombreux professeurs étaient présents, en France, pour rendre hommage à Samuel Paty, assassiné vendredi à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

Magali, professeure des écoles, a tenu à être présente "en tant que citoyen mais aussi en tant que collègue et pour réaffirmer très fort que les enseignants ont le droit d'enseigner librement et d'apprendre à leurs élèves ce qu'est la liberté d'expression". "C'est notre devoir d'enseignant de transmettre ça aux futurs citoyens de demain" a-t-elle ajouté.

"Je trouve hallucinant qu'on décapite un enseignant parce qu'il fait son métier, c'est totalement rétrograde", a-t-elle conclu.

Olivier Faure affirme que "la hiérarchie de l'Éducation nationale ne doit plus fermer les yeux quand un enseignant demande son soutien"

Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste, présent place de la République à Paris, a indiqué vouloir rendre "un hommage mérité à un enseignant qui a été assassiné de manière odieuse".

"Il faut agir. Il faut faire en sorte que, demain, ceux qui se permettent de lyncher un enseignant soient poursuivis, que la hiérarchie de l'Éducation nationale ne puisse plus fermer les yeux quand un enseignant demande son soutien. Il faut faire en sorte que ceux qui, aujourd'hui, continuent à se cacher derrière des associations cultuelles, culturelles mais qui en réalité sont là pour prêcher la haine, la sépération, la division, soient condamnés",a-t-il affirmé.

"On doit être absolument intransigeant sur la laïcité", souligne Yannick Jadot

Le député européen EELV Yannick Jadot, présent place de la République à Paris, a assuré qu'il faut être "intransigeant sur la laïcité".

"On doit combattre l'islamisme radical. Là on a laissé des enseignants seuls, seuls face à des élèves, des familles, des associations qui ne respectaient pas les valeurs de la République. On doit absolument protéger tous nos enseignants. Un enseignant qui se sent menacé doit immédiatement déclencher une réponse pour le protéger", a-t-il ajouté.

Pour Valls, Mélenchon "a sa part de responsabilité dans cette lâcheté qu'il y a eu d'une partie de la gauche" dans la lutte contre l'islamisme

L'ancien Premier ministre Manuel Valls, présent lors du rassemblement place de la République en hommage à Samuel Paty, a accusé Jean-Luc Mélenchon d'avoir "une grande responsabilité dans ce rapport de la gauche avec cette lutte contre l'islamisme".

"Il a sa part de responsabilité dans cette lâcheté qu'il y a eu d'une partie de la gauche. Après ce drame effrayant, ce qu'il faut c'est agir. Les querelles politiques c'est intéressante mais cela a ses limites", a-t-il ajouté.

"Il faut montrer que nous n'avons pas peur", assure Jean-Michel Blanquer

Jean-Michel Blanquer, présent ce dimanche, place de la République à Paris, à l'hommage à Samuel Paty a assuré qu'il faut montrer de l'unité.

"La République a été attaquée parce qu'un professeur a été assassiné. Donc quelles que soient nos différences politiques, syndicales ou autres il faut manifester de l'unité et montrer que nous n'avons pas peur face aux ennemis de la République", a indiqué le ministre de l'Education nationale.

"Chaque professeur de France doit être soutenu quand il est dans une situation comme celle-là", a-t-il ajouté.

"Vous ne nous faites pas peur", tweete Jean Castex depuis la place de la République

Le Premier ministre Jean Castex, présent à l'hommage à Samuel Paty place de la République à Paris, a tweeté une vidéo du rassemblement.

"Vous ne nous faites pas peur. Nous n’avons pas peur. Vous ne nous diviserez pas. Nous sommes la France !", a-t-il, écrit.

Plusieurs centaines de personnes rassemblées à Lille

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblée ce dimanche à Lille, place de la République, en hommage à Samuel Paty.

Jean Castex présent place de la République avec Anne Hidalgo et Valérie Pécresse

Le Premier ministre Jean Castex est présent place de la République, à Paris, à l'hommage à Samuel Paty, notamment aux côtés d'Anne Hidalgo et de Valérie Pécresse.

Une minute de silence observée à Lyon et à Paris

Une minute de silence a été observée dans les villes de Lyon et de Paris, respectivement place Bellecour et place de la République, en hommage à Samuel Paty.

Pour Gérard Collomb "on a pris du retard" dans la lutte contre la radicalisation

Place Bellecour à Lyon, l'ancien maire de la ville Gérard Collomb est présent au rassemblement en hommage à Samuel Paty. Pour lui, "on a pris du retard", dans la lutte contre la radicalisation;

"On a pris du retard, on a pris du retard sur tout. Le fait qu'on ait laissé se paupériser certains quartiers et donc les gens vivre ensemble entre communautés, c'est quelque chose qui contribue à nourrir un certain climat. On l'a vu au moment de Charlie Hebdo, un certain nombre d'élèves dire 'Je ne suis pas Charlie' et on verra à la rentrée qu'il y aura le même type de phénomène. Cela montre que le mal est profond et qu'il va falloir lutter intellectuellement. Les enseignants sont au premier rang pour contrer cette idéologie mortifaire", a-t-il affirmé.

Jean-Luc Mélenchon appelle à "l'unité nationale"

Jean-Luc Mélenchon, présent ce lundi place de la République, au rassemblement en hommage à Samuel Paty, appelle à "l'unité nationale".

"On oublie tout, toutes les autres batailles et on se concentre sur la nécessité d'être ensemble. Parce que c'est marquer le poing contre l'ennemie, ils font ça dans l'intention de terroriser et de diviser. C'est un échec, on n'a ni peur et ni on est divisés", a-t-il indiqué.

Jean Castex présent au rassemblement place de la République à Paris

Le Premier ministre Jean Castex sera présent au rassemblement en hommage à Samuel Paty, place de la République à Paris, autour de 15h15-15h30, a appris BFMTV auprès de souces gouvernementales.

Paris, Lyon, Toulouse: des rassemblements partout en France

En hommage à Samuel Paty, assassiné vendredi pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, de nombreuses manifestations sont attendues ce dimanche.

Les responsables des principaux partis politiques, associations et syndicats manifesteront dimanche à partir de 15 heures à Paris, place de la République, et dans de nombreuses autres villes dont Lyon, Toulouse, Strasbourg, Nantes ou encore Marseille, Lille et Bordeaux.