BFMTV

Plus d'un étudiant sur deux a des problèmes de sommeil

Un individu au lit - Image d'illustration

Un individu au lit - Image d'illustration - jafsegal - Flickr - CC

Le temps de sommeil idéal pour de jeunes adultes se situe entre 7 et 9 heures par nuit.

Alors que se rapproche la Journée Nationale du Sommeil qui se tiendra le 15 mars prochain, la mutuelle étudiante SMEREP a présenté cette semaine des chiffres inquiétants, tirés d'une étude OpinionWay en rapport avec le sommeil des étudiants. 

Ainsi, 56% des étudiants sondés, soit un sur deux, affirment avoir des difficultés à s'endormir à cause du stress, un trouble qui touche plus sérieusement les femmes (67%) que les hommes (44%). Parmi les interrogés, 18% affirment même connaître de fortes périodes d'insomnies.

Stress des études

L'enquête s'est également penchée sur les causes de ces troubles du sommeil. Ainsi, 61% des étudiants mettent en avant le stress en période d'examen, 53% les études de manière générale. 45% d'entre eux se disent également angoissés "par le fait de penser à ce qu’il faudra faire demain ou dans la semaine", souligne encore la SMEREP. 

Et ces problèmes liés au sommeil peuvent avoir un effet dévastateur. Si le temps de sommeil idéal pour de jeunes adultes se situe entre 7 et 9 heures par nuit, 69% des étudiants assurent ne dormir qu'entre 6 et 8 heures par jour. Ils sont 21% à dormir moins de 6 heures. Cette "dette de sommeil" peut avoir un impact sur les études et l'apprentissage, puisque responsable d'une perte d'attention durant la journée. 

Comme le conclut l'enquête, les étudiants qui dorment moins de 6 heures par nuit en semaine sont significativement moins satisfaits (61%) de leur vie étudiante que leurs camarades qui dorment plus de 6 heures par nuit (plus de 80% à être satisfait).

Hugo Septier