Photo d'illustration
 

Soutenus par les institutions belges, deux professeurs wallons plaident pour une simplification de l'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir, "obsolète et compliqué jusqu’à l’absurde". 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire