BFMTV

Nouvelle journée d'action contre la réforme des retraites: à quoi s'attendre ce vendredi?

De nouvelles manifestations sont prévues ce vendredi un peu partout en France, pour protester contre le projet de réforme des retraites qui va être présenté en Conseil des ministres. Transports, cortèges, taux de grévistes... A quoi s'attendre pour cette septième journée d'action?

Sur le terrain, la guerre d'usure entre syndicats et gouvernement se poursuit. Après un relatif retour à la normale dans les transports depuis plusieurs jours, la mobilisation contre la réforme des retraites pourrait reprendre de plus belle à partir de vendredi, au 51e jour consécutif du mouvement. 

Une nouvelle "journée massive de grève et de manifestation interprofessionnelle" est organisée, à l'appel de l'intersyndicale, qui continue de réclamer le retrait de la réforme. Elle devrait franchir une étape-clé ce vendredi, puisqu'elle sera présentée en Conseil des ministres. Les deux projets de loi seront ensuite transmis à l'Assemblée nationale, où les débats débuteront le 17 février, en vue d'un premier vote début mars.

  • À Paris, un cortège entre République et Concorde

Le défilé parisien partira à 11 heures de la place de la République et passera place du Châtelet. Fait rarissime, cette manifestation devrait s'achever vers 19 heures au niveau de la place de la Concorde.

La tradition républicaine veut pourtant que depuis 1934, les manifestations à l'appel de syndicats évitent la place de la Concorde, proche des lieux de pouvoirs, même s'il y a parfois eu des exceptions.

"Actuellement, décider une fin de parcours place de la Concorde, c'est faire le choix d'en faire un potentiel champ de bataille", s'inquiète un haut responsable de l'Intérieur auprès de l'AFP.
Parcours de la manifestation parisienne de vendredi.
Parcours de la manifestation parisienne de vendredi. © BFMTV
  • Plus de 5000 policiers à Paris, appel au calme du préfet

À la veille de la nouvelle journée de mobilisation, le préfet de police de Paris Didier Lallement a lancé un appel "à la responsabilité" en vue d'éviter tout incident lors de la manifestation.

Comme lors des précédentes grandes manifestations, entre 5000 à 6000 membres des forces de l'ordre devraient être déployés dans la capitale. Des contrôles seront effectués sur les axes desservant la capitale et des périmètres d'interdiction de circuler et de manifester seront établis (Champs-Elysées et sites institutionnels). Une réquisition a été adressée à la mairie de Paris pour l'enlèvement de tout ce qui pourrait servir de projectile et pour sécuriser les chantiers sur le parcours.

  • Plus de 350 points de manifestation

La CGT annonce des manifestations un peu partout sur le territoire, et prévoit plus de 350 points de rassemblements vendredi. À Lille, le départ se fera à 14h30 porte de Paris, en plein centre-ville. Il se fera à 11 heures en partance de l'esplanade Charles-de-Gaulle à Rennes, à 10h30 à Nantes, et à 14 heures place de la Bourse, à Strasbourg.

À Marseille, le cortège partira à 10h30 porte d'Aix; à Bordeaux, la manifestation est prévue à partir de 11h30 place de la République; et à 10 heures place Cyprien, à Toulouse. La manifestation lyonnaise débutera, quant à elle, de la Manufacture des tabacs, à 11h30.

  • Le trafic RATP à nouveau perturbé

La circulation sera de nouveau très perturbée dans le métro parisien ce vendredi, mais aucune ligne ne sera totalement fermée. La trafic ne sera normal que sur les lignes 1, 14, 7bis et Orlyval. Concernant le RER et les bus, le trafic sera légèrement perturbé mais les interconnexions seront assurées. En revanche, le trafic sera quasi normal sur le tramway.

  • Pas de journée noire prévue à la SNCF

Alors que les syndicats promettaient un vendredi noir, la direction de la SNCF dément et assure que les TGV circuleront normalement, à l'exception des zones touchées par les intempéries. 7 trains sur 10 sont prévus sur les lignes TER et Intercités, et 6 Transilien sur 10. 

  • 40% de grévistes dans les écoles primaires

Le premier syndicat des enseignants du primaire (le SNUipp) prévoit un taux de 40% de grévistes au niveau national dans les écoles du premier degré ce vendredi, selon nos informations.

Dans la capitale, selon le SNUipp, ce taux montera jusqu'à 50% de grévistes. 70 écoles parisiennes sur 654 seront fermées. En comparaison, le 5 décembre 2019, 400 écoles avaient été fermées dans la capitale. 

Jeanne Bulant