BFMTV

New York: plus d'une centaine d'hommes piégés sur Tinder par la même femme

Logo de l'application Tinder

Logo de l'application Tinder - JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Natasha Aponte, une jeune mannequin, a donné rendez-vous à une centaine d'hommes rencontrés sur Tinder au même endroit et à la même heure, dimanche 20 avril à New York.

Après un "match" sur Tinder et quelques messages échangés, il pensait passer une soirée en tête-à-tête avec une jeune et jolie jeune femme. Mais Amir Pleasants a en fait été piégé par une certaine Natasha Ponte. Comme une centaine d'autres hommes à qui elle avait donné rendez-vous dimanche 19 août à Union Square, à New York, à la même heure.

En juin dernier, Amir Pleasants entre en contact sur l'application de rencontres Tinder avec une jeune femme qui se présente comme mannequin. Après quelques brefs échanges, cette dernière prétexte une grosse charge de travail qui va la contraindre à délaisser les réseaux sociaux quelques temps mais promet qu'elle lui donnera des nouvelles dans le courant de l'été. Mi-août, Natasha Ponte se manifeste comme promis et lui fait une proposition alléchante: un rendez-vous romantique dans un square de Manhattan où l'un de ses amis DJs organise un concert, et à la suite duquel ils iront boire un verre en tête-à-tête. 

"J'y suis allé et j'ai vu entre 150 et 200 hommes", raconte le jeune homme au New York Times. "Tout le monde se regardait en se demandant ce qui se passait. C'est alors que nous avons compris que nous avions été piégés", poursuit-il.

Concours de célibataires

A l'issue du concert, Natasha Ponte se présente finalement sur scène et s'adresse à ses nombreux prétendants. "J'ai une confession à vous faire. Tout le monde aujourd'hui est venu pour un rendez-vous avec moi", lance la jeune femme qui leur propose alors de participer à une compétition afin de déterminer l'heureux élu avec qui elle passera le reste de la soirée.

Mais les règles sont sévères: la jeune femme élimine d'office les hommes trop petits, ceux qui s'appellent Jimmy - elle explique détester ce prénom -, ou ceux qui ont été quittés par leur dernière compagne. A ceux qui restent dans la course, elle demande de faire des pompes et d'expliquer chacun à leur tour pourquoi elle devrait les choisir.

Des explications dévoilées ce jeudi

Les participants contactés par le New York Times assurent qu'un homme est sorti vainqueur de ce concours inédit mais expriment leur étonnement et leur incompréhension. "Je n'arrive pas à croire que cette femme ait infligé cela à tant d'hommes innocents", affirme l'un d'entre eux. "Certains avaient apporté des fleurs et des lettres, ils étaient surexcités de la rencontrer. Leur visage s'est voilé de tristesse quand elle a révélé la vérité", assure-t-il.

Mais cet étrange rendez-vous galant collectif pourrait bien être une performance, explique le quotidien américain. Rob Bliss, connu notamment pour avoir réalisé en 2014 une vidéo devenue virale d'une femme arpentant les rues de New York pendant dix heures tout en étant la cible de nombreuses remarques sexistes, a en effet affirmé qu'une vidéo expliquant les coulisses de cette opération sera diffusée jeudi 23 août.

Me.R.