BFMTV

"Mois sans alcool": même sans le gouvernement, des associations vont lancer leur "Dry January"

Photo d'illustration

Photo d'illustration - iStock - Instants

La Fédération française d'addictologie dénonce une pression des lobbys et entend encourager les gens à relever ce défi malgré l'abandon du projet par le ministère de la Santé.

L'opération "Janvier sans alcool", campagne portée par le ministère de la Santé et l’agence nationale Santé Publique France qui devait être lancée en janvier 2020, a finalement été abandonnée par le gouvernement. La raison officielle: le "Dry January" (ou "Janvier sec") n'avait "pas été validé", selon Agnès Buzyn.

Mais face à ce qu'elles considèrent plutôt comme une reculade du gouvernement devant le lobby de l'alcool, des associations ont tout de même décidé de lancer leur propre "Mois sans alcool", même sans la participation du ministère de la Santé.

"La Fédération Française d'Addictologie (FFA) et l'ensemble des associations sur le champ de l'addictologie (...) ont décidé de se mettre en mouvement pour que l'opération de mobilisation sociale sur le risque d'alcool initialement prévue par le Ministère de la Santé et Santé publique France, ait bien lieu en janvier 2020, malgré l'annulation du soutien de l'Etat par l'Elysée sous la pression des milieux viticoles", peut-on lire dans un communiqué de la FFA datant du 22 novembre.

Sur la base du volontariat, la FFA - qui regroupe de nombreuses associations intervenant dans le champ des addictions - propose aux personnes de tenter l'expérience d'une pause dans leur consommation d'alcool durant tout le mois de janvier, de manière à évaluer leur rapport aux boissons alcoolisées.

#LeDéfiDeJanvier

"Le Dry January permettrait à chacun de voir s'il dort mieux, si l'alcool lui manque, s'il parvient ou non à s'en passer, cette pause est intéressante", assure Amine Benyamina, président de la FFA, au Parisien

Pour aider les participants à relever ce défi, les organisateurs mettront en place "une page Facebook et un slogan". "On travaille aussi à la création d'un site", ajoute Amine Benyamina. Il sera également possible de suivre le compte Twitter "Dry January FRANCE" ou le hashtag #LeDéfiDeJanvier pour obtenir des informations sur l'opération et être soutenu pour ce défi par toute une communauté de participants.

La FFA explique qu'elle entend "réussir cette mobilisation citoyenne et de la société civile pour intervenir sur la deuxième cause de mortalité évitable à l'échelle nationale", qui fait 42.000 morts par ans dans l'Hexagone.

Juliette Mitoyen