BFMTV

#MoiAussiJaiPeurDevantLaPolice: Twitter se déchire autour des accusations de violences policières de Camélia Jordana

Camélia Jordana dans "On n'est pas couché", le 23 mai 2020

Camélia Jordana dans "On n'est pas couché", le 23 mai 2020 - Capture d'écran France 2

Le hashtag #MoiAussiJaiPeurDevantLaPolice se hisse parmi les mots-clés les plus utilisés sur Twitter ce lundi.

"Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic et j'en fais partie". Cette phrase, prononcée par la chanteuse Camélia Jordana sur le plateau d'On n'est pas couché samedi soir, et le débat qu'elle a suscité depuis semble passionner les internautes. Ils sont nombreux à s'être saisis de la polémique, à tel point que le hashtag #MoiAussiJaiPeurDevantLaPolice figure en tête des mots-clés les plus utilisés sur Twitter ce lundi. 

Ce lundi après-midi, près de 45.000 messages ont ainsi été publiés sur le réseau social par des anonymes ou personnalités qui expriment leur angoisse de se retrouver face aux forces de l'ordre ou qui témoignent de violences dont ils estiment avoir été victimes.

Les défenseurs des policiers se mobilisent de leur côté autour du hashtag #JeNeSuisPasCameliaJordana qui comptabilise ce lundi pas moins de 9000 messages postés sur Twitter. Ils mettent quant à eux en avant les humiliations et agressions que peuvent subir les forces de l'ordre sur le terrain.

"Des propos mensongers et haineux"

Au lendemain de l'émission diffusée sur France 2, Christophe Castaner a vivement condamné les accusations de Camélia Jordana, dénonçant "des propos mensongers et honteux qui alimentent la haine et la violence". Le syndicat de police Alliance a quant à lui annoncé qu'il allait saisir le procureur de la République pour ces attaques "inadmissibles".

Face à l'ampleur de la polémique, l'actrice du film Le Brio a proposé au ministre de l'Intérieur de débattre avec elle "en direct".

"Épatée par toutes ces réactions, enthousiaste par la réouverture du débat public. Je ne m’exprimerai pas dans les médias suite aux nombreuses sollicitations en réaction aux propos de Christophe Castaner. Je serai en revanche honorée de débattre en direct avec lui sur le plateau de son choix", a-t-elle écrit sur Twitter dans la nuit de dimanche à lundi. 
Mélanie Rostagnat