BFMTV

Nantes: les Bretons manifestent pour un "moment historique"

Les manifestants bretons ont été très nombreux samedi à Nantes.

Les manifestants bretons ont été très nombreux samedi à Nantes. - -

Des milliers de manifestants, rassemblant pêle-mêle Bretons traditionnels, Bonnets rouges, et jeunes plus radicaux, ont réclamé samedi à Nantes la réintégration de la Loire-Atlantique en Bretagne.

Une foule bigarrée, de 5.000 à 15.000 personnes selon la police et les organisateurs, a parcouru samedi Nantes dans une ambiance bon enfant pour réclamer la réintégration de la Loire-Atlantique en Bretagne. Dans une forêt de drapeaux bretons, de bonnets rouges et de chapeaux ronds, les manifestants ont marqué là l'une des plus importantes mobilisations sur le thème de la réunification de la région, espérant que l'ouverture du débat sur le redécoupage territorial marquera un "moment historique".

Les manifestants ont d'abord scandé "Bretagne réunifiée, on va y arriver!", puis "Naoned e Breizh" (Nantes en Bretagne), derrière une banderole de tête proclamant "démocratie et réunification". Dans le cortège, qui a réuni des élus de tous bords politiques et de nombreux Bonnets rouges, les délégations se sont succédées: du bagad avec des musiciens en tenues traditionnelles aux jeunes plus radicaux, masqués d'écharpes aux couleurs de l'hermine, arborant des lunettes noires.

L'appel à manifester a été lancé par les collectifs nantais Bretagne Réunie et "44 = Breizh", rejoints par les Bonnets rouges, connus pour le combat contre l'écotaxe mais qui veulent aussi la réunification de la Bretagne historique à cinq départements. "Il est temps qu'on puisse, nous en Bretagne avec 4 millions et demi d'habitants, se retrouver au même niveau que les régions européennes comme les Länder allemands", a lancé Christian Troadec, figure de proue des Bonnets rouges et maire DVG de Carhaix, dans le Finistère.

Quatre ou cinq départements?

La manifestation s'est achevée peu avant 18 heures Place Bretagne. "C'est sans doute la manifestation pour la réunification la plus importante qu'on ait eue à Nantes", a déclaré l'un des organisateurs à l'arrivée, soulignant qu'il "n'y a pas eu d'incidents".

Le conseil régional de Bretagne a adopté jeudi un voeu en faveur de la "réunification" de cette région administrative avec la Loire-Atlantique et d'une Assemblée de Bretagne. Fermement opposé au démantèlement de sa région, le président PS des Pays de la Loire Jacques Auxiette a dit de son côté "oui au rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, mais avec les quatre autres départements", dans un entretien publié samedi par Ouest-France.

La Loire-Atlantique est séparée de la Bretagne depuis un décret pris en juin 1941 par le maréchal Pétain. Les limites de la région administrative ont ensuite été officialisées par la Vème République, puis confirmées par le conseil d'Etat en 1984.

A. G. avec AFP