BFMTV

Manif pro-Gaza: plusieurs milliers de personnes défilent dans le calme

Des manifestants pro-palestiniens, ce samedi, à Paris.

Des manifestants pro-palestiniens, ce samedi, à Paris. - -

Entre 11.500 et 20.000 personnes ont défilé dans le calme entre Denfert-Rochereau et les Invalides. La préfecture de police avait autorisé cette manifestation, dont les organisateurs étaient jugés fiables.

Le cortège propalestinien, rassemblant déjà plusieurs milliers de manifestants en début d'après-midi, s'est lancé samedi dans le sud de Paris alors que l'offensive israélienne à Gaza est dans sa quatrième semaine. Entre 11.500 personnes, selon la préfecture de police de Paris., et 20.000 selon le Parti des indigènes de la République, se sont dispersés dans le calme, peu avant 19 heures avec l'arrivée de la pluie.

"Israël assassin, Hollande complice", criaient les manifestants, parmi lesquels des membres d'EELV, du PCF, du NPA et de nombreuses organisations de soutien aux Palestiniens, certains exhibant un keffieh ou un masque aux couleurs de la palestine. "On est là pour dire notre soutien total à la résistance palestinienne et dénoncer ce gouvernement de la honte, aligné sur la position d'Israël", a déclaré face à la foule Omar Alsoumi, l'un des responsables du "Palestinian Youth movement".

La préfecture de police a autorisé cette manifestation qui se déroule entre la place Denfert-Rochereau et les Invalides, où elle doit s'achever à 19h.

Plusieurs défilés dans toute la France

Les manifestants ont défilé partout en France sans incident majeur. En plus de ceux de Paris, ils étaient 2.300 à Marseille selon la préfecture, et entre 1.600 et 2.000 à Lyon sous un ciel d'averses.

A Lille, ils étaient entre 700 et 3.000 à défiler aux cris de "Gaza assiégée, l'Europe doit bouger", ou encore un millier à Nantes et 800 à Mulhouse selon la police. 

A Avignon, des enfants portant des vêtements tâchés de rouge marchaient en tête du cortège qui a réuni 300 personnes, selon la police.

Même organisateurs que la manif du 23 juillet

Le 23 juillet à Paris, près de 15.000 personnes, selon la police, avaient défilé dans le calme sur le même parcours, déjà à l'appel du collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, qui réunit une cinquantaine d'associations, partis et syndicats.

A Paris, samedi dernier, une autre manifestation propalestinienne qui devait partir de la place de la République avait été interdite. Plusieurs milliers de personnes s'y étaient néanmoins rendues, occasionnant des heurts limités avec les forces de l'ordre.

"L'objectif de la manifestation de samedi est de présenter un front aussi uni que possible" en rassemblant toutes les organisations qui appellent à manifester depuis le début de l'offensive israélienne sur Gaza, avait déclaré mercredi Didier Fagart, de l'Association France Palestine Solidarité (AFPS).

L'offensive israélienne à Gaza a déjà coûté la vie à plus de 1.600 Palestiniens, en grande majorité civils, ainsi qu'à 63 soldats israéliens.

C. P. avec AFP