BFMTV

Les trois sauveteurs de la SNSM morts en mer recevront la Légion d'honneur à titre posthume

Le bateau de la SNSM ayant fait naufrage

Le bateau de la SNSM ayant fait naufrage - SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

Emmanuel Macron a décidé de décorer, à titre posthume, Yann Chagnolleau, Alain Guibert et Dimitri Moulic, morts vendredi en portant secours à un bateau de pêche en détresse. Ils deviennent ainsi chevaliers dans l'ordre national de la Légion d'honneur.

Emmanuel Macron a décidé de décorer de la Légion d'honneur les trois sauveteurs en mer de la SNSM morts lors du naufrage de leur bateau vendredi matin. "Ces hommes sont des héros. J'ai décidé de les nommer, à titre posthume, chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur", a déclaré le président de la République sur son compte Twitter.

Avec quatre autres coéquipiers, Yann Chagnolleau, Alain Guibert et Dimitri Moulic étaient sortis en mer, au large des Sables-d'Olonne, pour porter secours à un bateau de pêche en détresse, alors que la tempête Miguel frappait le littoral atlantique de plein fouet.

Les trois hommes, des marins expérimentés qui exerçaient leur activité de secouristes en mer à titre bénévole, sont ainsi faits chevaliers dans l'ordre national de la Légion d'honneur.

"Le sacrifice de ces marins nous honore et nous oblige, a déclaré l'Élysée dans un communiqué ce samedi. C’est avec un profond respect et une grande émotion que le Président de la République salue leur engagement bénévole, leur générosité, cet instinct de sauver qui les animait, ce courage et cette grandeur qu’ils avaient de s’élancer au secours des autres au péril de leur propre vie. Devant ces héros, la République française s’incline."

Les quatre autres sauveteurs rescapés présents à bord du Patron Jack Morisseau, le bateau de sauvetage de la SNSM ayant fait naufrage, ont pu regagner le rivage à la nage. L'un deux est toujours légèrement blessé et en cours d'hospitalisation. Le corps du marin-pêcheur, à qui les sauveteurs étaient sortis porter assistance, n'a pas été retrouvé.

Juliette Mitoyen