BFMTV

Le Grand Palais prépare sa métamorphose avant les JO de 2024

Le Grand Palais va fermer entre 2020 et 2023.

Le Grand Palais va fermer entre 2020 et 2023. - François Guillot - AFP

Le monument fermera en 2020 pour entamer des travaux de remise aux normes ainsi qu'une transformation des espaces d'accueil. Le Grand Palais rouvrira alors en 2023, juste avant d'accueillir des compétitions des JO de Paris.

Joyau de l'exposition universelle de 1900, le Grand Palais va s'offrir un nouvel écrin. La ministre de la culture Françoise Nyssen a présenté lundi le détail des travaux de rénovation du monument, qui fermera de décembre 2020 au printemps 2023.

"Le bâtiment est dans un état qui compromet sa capacité à accueillir du public et sa pérennité", a précisé la ministre.

Mis à part la rénovation de la grande Nef dans les années 2000, le bâtiment n'a pas fait l'objet de travaux depuis sa construction. Le gros du chantier consistera à remettre aux normes le monument, dans lequel de nombreux espaces sont aujourd'hui fermés au public faute de conformité aux normes de sécurité. Le Grand Palais est aussi sous-équipé sur le plan technique et logistique, ce qui complique la tâche pour l'organisation de grands événements.

Outre cet aspect technique, l'accès au monument va être revu. En 2023, il sera accessible depuis les Champs-Elysées par une rue transversale baptisée "Rue des Palais". Déployée dans les sous-sols, elle desservira les différents espaces du Grand Palais: les Grandes Galeries, la Nef mais aussi le Palais de la Découverte, installée dans l'aile Ouest.

Une capacité d'accueil doublée sous la grande verrière

Alors que le Grand Palais accueillera pendant les JO de 2024 les épreuves d'escrime et de taekwondo, la capacité de la Nef va être revue. Elle retrouvera sa capacité d'origine en portant sa jauge d'accueil à 11.000 personnes, deux fois plus qu'aujourd'hui. Les balcons qui donnent sur la Nef seront aussi accessibles.

Les visiteurs auront aussi accès en 2023 à une terrasse donnant sur les toits côté Seine. Ce point de vue qui offrira un nouveau panorama sur Paris sera susceptible d'accueillir des événements ou d'être privatisés. 

Un mécénat de la maison Chanel

En parallèle, le Palais de la Découverte qui n'a pas bénéficié de rénovation complète depuis son ouverture en 1937 aura aussi droit à un lifting. La muséographie du bâtiment consacré à la science va être repensée. Si les enfants ont une large place dans ce musée, l'objectif de la transformation est aussi d'amener plus d'adultes à approcher des thématiques scientifiques. 

Le budget pour l'ensemble de ces travaux s'élève à 466 millions d'euros, dont 288 millions financés par l'Etat. Le projet bénéficiera aussi d'un mécénat de 25 millions d'euros de la maison Chanel. Depuis plusieurs années, son directeur artistique, le grand couturier Karl Lagarfeld a pris l'habitude d'y organiser des défilés spectaculaires. En contrepartie de ce mécénat, l'entrée d'honneur en face du Petit Palais prendra le nom de "Gabrielle Chanel". 

Carole Blanchard avec AFP