BFMTV

De l’Exposition universelle au Tour de France, les mille vies du Grand Palais

Le 14 décembre prochain, le Grand Palais se transforme en Grand Palais des glaces.

Le 14 décembre prochain, le Grand Palais se transforme en Grand Palais des glaces. - Thomas Samson - AFP

Pendant les fêtes, le Grand Palais va se métamorphoser en Grand Palais des glaces. Un événement dans la lignée de grands rendez-vous qui prennent place sous les verrières du monument, devenu depuis sa construction un haut lieu parisien de la culture au sens large.

A bientôt 120 ans, le Grand Palais s'est imposé comme l'un des monument phares de Paris. Comme la Tour Eiffel ou le musée d'Orsay il est l'un des vestiges de l'Exposition universelle de 1900. Pourtant dans les années 1960, le Grand Palais est passé à côté de la démolition avant d'être finalement protégé et classé monument historique.

Conçu dès sa construction pour accueillir de grandes manifestations artistiques et culturelles, le Grand Palais n'a jamais cessé tout au long de son histoire de se réinventer et d'accueillir les événements les plus éclectiques.

>Le lieu des amoureux de l'auto

Le salon de l'automobile est l'une des premières manifestations d'envergure accueillie au Grand Palais au début du 20e siècle. Dès 1901, les plus belle cylindrées viennent s'exposer sous la nef. Le salon de l'automobile est alors un événement attendu chaque année.

Pendant 60 ans, le Grand Palais sera le témoin des progrès technologiques autour de l'automobile, du carburateur automatique à l'amortisseur en suspension, rappelle le site internet du Grand Palais. En 1954, le salon de l'automobile franchit pour la première fois le cap du million de visiteurs et continuera de donner rendez-vous aux amoureux de l'automobile jusqu'en 1961 sous les verrières du Grand Palais. 

Même si en 1962 le salon déménage au Parc des expositions de Versailles, où il se tient toujours, le Grand Palais continuera d'accueillir des événements autour de la voiture, comme en 2011 par exemple pour une exposition marquant les 110 ans de l'automobile.

>Une arène dédiée au sport

Le concours hippique est sans doute la première compétition sportive à faire son entrée sous la nef du Grand Palais. D'ailleurs, l'architecture du bâtiment et sa large piste ont influencé l'architecture de l'édifice qui dès l'origine devait accueillir les cavaliers. Concours d'attelage puis épreuves de vitesse et de saut d'obstacle, les compétitions se multiplient. Là encore, l'événement devient un véritable rendez-vous pour les Parisiens. C'est finalement le bétonnage de la piste en 1957 qui signera la fin des concours hippiques au Grand Palais avec une exception en 2012 où les chevaux retrouveront la verrière pour le Saut Hermès. 

De nombreux autres sports sont également venus se mesurer au gigantisme du Grand Palais. En 2010, c'est dans ce cadre de rêve que sont organisés les championnats du monde d'escrime. Plus spectaculaire encore des pistes de snowboard et de ski sont installées en 2010 pour le show des meilleurs riders du moment. Cet été enfin, un nouveau sport fera son entrée au Grand Palais avec le passage du Tour de France qui traversera la nef lors de la dernière étape de la compétition.

>Un lieu culturel exigeant 

Depuis 1977, la Fiac est un autre des grands rendez-vous hébergé par le Grand Palais jusqu'à devenir l'une des plus grandes foires internationales d'art contemporain. Un grand marché de l'art mais aussi le lieu d'exposition de grands noms. Depuis 2006, Art Paris Art Fair, une autre foire d'art moderne s'installe chaque année sous la nef du Grand Palais.

Un monument qui porte donc la marque de l'art contemporain avec des expositions comme Monumenta qui laisse tous les deux ans le champ libre à un artiste contemporain, donnant lieu à des oeuvres spectaculaires. Ainsi en 2011, Anish Kapoor présenta Leviathan. Une expérience aussi bien qu'une oeuvre sous forme de gigantesque sculpture gonflable rouge dans lequel pouvait circuler le public.

Leviathan d'Anish Kapoor.
Leviathan d'Anish Kapoor. © Jacques Demarthon - AFP

>Des événements de grande ampleur

Il y a quelques jours le Grand Palais a accueilli l'un des shows les plus suivis dans le monde, le défilé de lingerie Victoria's Secret. Mais c'est en 2006 que le Grand Palais s'était transformé pour la première fois en catwalk pour le défilé Chanel printemps été, présenté par Karl Lagerfeld. En 2009, un autre défilé Chanel sera organisé au Grand Palais. Un défilé auquel avait assisté le chanteur Prince. Tombé amoureux du lieu, il décidera en quelques jours d'organiser deux concerts à guichet fermé avec un Purple Rain exceptionnel sous les verrières du Grand Palais.

Carole Blanchard