BFMTV

Laeticia Hallyday: dans la tempête judiciaire, le soutien des fans à Saint-Barthélemy

Engagée dans une bataille judiciaire avec ses beaux-enfants autour de l'héritage de son mari, Laeticia Hallyday reçoit constamment des témoignages de soutien sur l'île où Johnny est enterré.

Nathalie et son compagnon Klaus, venus en vacances à Saint-Barthélemy, n’en reviennent pas; à l’occasion de l’une de leurs visites quotidiennes sur la tombe de Johnny Hallyday, ils ont croisé sa veuve, Laeticia, accompagnée de leurs filles Jade et Joy. Elle-même venue se recueillir, elle a pris le temps d’échanger quelques mots avec eux, et même de les enlacer.

C’est à Saint-Barthélemy, où les Hallyday possèdent une villa, que le chanteur a été inhumé au cimetière de Lorient, le 11 décembre dernier. En pleine bataille judiciaire qui l’oppose à ses beaux-enfants autour du testament de son époux, Laeticia a réinvesti leur villa de l’île avec ses deux filles, abandonnant pour quelques jours leur résidence de Los Angeles.

C’est visiblement avec plaisir que celle qui a choisi la discrétion depuis l’explosion du litige y reçoit les témoignages de soutien des fans, venus eux aussi rendre visite à leur idole:

"Je me suis excusée, parce que j’avais l’impression de lui voler ce moment où elle venait sur la tombe d’un être cher, raconte Nathalie. Et non, elle m’a dit qu’au contraire, qu’il fallait, que ça lui faisait plaisir de savoir que les gens qui ont aimé Johnny continuent à venir."

Les fans répondent présent

Car sans surprise, la tombe de Johnny Hallyday prend des airs de lieu de pèlerinage. La sépulture, d’un blanc immaculé, est constamment recouverte de bougies, de fleurs, de galets décorés de mots doux. S’il n’existe pas de chiffres officiels, on peut estimer qu’une dizaine d’admirateurs se rendent chaque jour sur la tombe du chanteur. De fait, Klaus et Nathalie ne sont pas les seuls à avoir surpris Laeticia dans cet instant d’intimité. Un autre couple, venu du territoire de Belfort, raconte leur rencontre à BFMTV:

"C’est elle qui vient à vous, elle a envie de discuter avec les fans, elle a envie de parler de Johnny", expliquent-ils, assurant avoir "passé 30 minutes à discuter avec elle".

Saint-Barthélemy, une "volonté ferme" de Johnny

De quoi faire oublier, quelques instants, les polémiques. D’abord, celle du choix d’enterrer le chanteur si loin de la métropole. Au grand dam de nombreux fans mais aussi de certains proches, comme son ex-femme Sylvie Vartan. Des regrets que balaye Bruno Magras, président de la collectivité de Saint-Barthélemy, sur BFMTV :

"'Je ne veux pas qu’on vienne m’emmerder au Père Lachaise, il faut que tu me trouves une place dans le cimetière de Lorient'", se souvient-il avoir entendu de la bouche du chanteur. "C’était une volonté ferme, chez lui", raconte-t-il.

Ensuite, la controverse autrement plus vivace qui entoure l’héritage du chanteur. Une tempête judiciaire fait rage entre Laeticia Hallyday et ses beaux-enfants, Laura Smet et David Hallyday, depuis que ces derniers ont contesté le testament de leur père en février dernier. Selon eux, les dernières volontés de Johnny Hallyday les "déshéritent", au seul profit de Laeticia Hallyday.

Le 13 avril, le tribunal de Nanterre a ordonné le gel du patrimoine immobilier du chanteur, rejetant néanmoins la demande de Laura et David d’avoir un droit de regard sur l’album posthume de leur père. Le prochain chapitre portera sur le fond: le partage de l’héritage de la star. Les deux grands enfants comptent faire valoir l’article 912 du Code Civil, qui interdit de déshériter ses enfants, et sa primauté sur la loi californienne.

Car c'est selon la loi américaine que le testament contesté du chanteur a été rédigé. Une nouvelle audience, qui devra fixer le calendrier de cette procédure, doit avoir lieu le 24 mai.

Du soutien depuis l'Hexagone

Si, en métropole, le public (et les célébrités) semblent avoir majoritairement pris parti pour les enfants floués, sur l’île, Laeticia Hallyday est une figure appréciée. Claire Mozer, fleuriste installée à 10 minutes du cimetière, peut en témoigner. Prise dans la préparation d’un bouquet pour Laeticia demandé par "un groupe de soutien", elle affirme également avoir reçu des demandes depuis la métropole :

"C’est récent. Il y en a eu lors des funérailles et depuis qu’elle est revenue, ces deux derniers jours, les gens reviennent la soutenir."

Un "vide abyssal"

Laeticia Hallyday s'est très peu exprimée depuis que le scandale de l’héritage a éclaté. Hors caméra, elle a confié quelques mots à BFMTV:

"Je ressens un vise abyssal. J’ai mal à en crever. J’ai l’impression qu’on me vole mon deuil tous les jours", explique-t-elle. "Je n’ai pas de colère. Je suis juste triste et blessée." (...) Elle assure néanmoins qu"il faut qu'(elle) réapprenne à vivre, à trouver (sa) place sans lui": "C’est dur mais je vais me battre pour mes filles et je vais y arriver"

Des mots qui font écho à sa longue interview accordée au Point, l'une de ses rares prises de parole, dans laquelle elle se disait "rouée de coup" et affirmait qu'elle attendait ses beaux-enfants "à bras ouverts". 

En attendant, ce sont les fans que ses bras reçoivent, si bien que quelques ajustements pourraient être pris: Bruno Magras parle d'aménager les alentours du cimetière, afin de "permettre aux taxis de se garer", pour "que les gens puissent venir en sécurité" en évitant "les attroupements trop importants". Preuve que malgré les polémiques et la distance, la légende Johnny reste intacte.

B.P.