BFMTV

Saint-Barth, nouveau lieu de pèlerinage des fans français de Johnny Hallyday

L'île où est enterré Johnny Hallyday voit désormais débarquer de nombreux fans français, prêt à parcourir 7.000 kilomètres pour rendre un dernier hommage à leur idole. Depuis la mort du rockeur, Saint-Barth est la nouvelle terre d'accueil d'un public toujours en deuil.

Ce ne sont ni la distance, ni le coût du voyage qui empêcheront les nombreux fans de Johnny Hallyday à se rendre sur sa tombe. Le rockeur a été enterré le 11 décembre dernier en toute intimité dans le cimetière de Lorient à Saint-Barthélemy. Et après les caméras et les berlines, ce sont désormais les fans du chanteur qui envahissent le petit cimetière marin de cette île des Antilles où repose l'artiste.

Fan depuis ses 15 ans de Johnny Hallyday, Mireille, qui a assisté à des centaines de concerts du rockeur, est venue spécialement de Fréjus. Un voyage offert par son mari à Noël, qui a tenu à accompagner son épouse. Se recueillir sur la tombe de son idole s'apparente à un véritable aboutissement pour ce couple qui a parcouru les 7.000 kilomètres séparant leur ville du sud de la France à Saint-Barth, l'île pour laquelle Johnny avait craqué en 1997 à l'occasion d'une croisière et où il s'était fait construire une villa neuf ans plus tard sur les hauteurs du quartier de Marigot.

"En France, il n'aurait pas été en paix"

"C'est une très belle île, je comprends pourquoi il a fait ce choix, confie Mireille à BFMTV. Il a fait le bon choix. En France, il n’aurait pas été en paix, ici, il est bien." Après s'être recueillie un long moment devant la sépulture très simple de Johnny Hallyday, Mireille et son mari François ont rejoint, comme la plupart des fans venus sur l'île, le Jojo Burger, le restaurant qui a vue sur le cimetière et où le chanteur avait ses habitudes. C'est également là que ses proches se sont réunis le soir de l’enterrement.

Le choix d'être enterré à Saint-Barth a eu plusieurs conséquences sur cette île dont Johnny Hallyday aimait la douceur de vivre, notamment pour Claire, devenue en un mois, "la fleuriste de Johnny". Chaque jour, elle reçoit des dizaines d'appels ou de mails de fans venant de France, de Belgique ou de La Réunion. Des fans passent commandes pour des compositions ou des bouquets personnalisés en l'honneur de leur idole. Désormais, toute une partie de son activité se concentre sur ses commandes pour Johnny.

Un séjour entre 3.000 et 4.000 euros pour les fans

Dans leurs appels pourtant anodins, les fans en profitent pour se confier à l'oreille de Claire sur leur amour pour le chanteur. "Les fans nous parlent de la rencontre, d’un concert, d’un baiser qu’ils ont reçu, de la maladie, de leurs soucis, de leurs souvenirs", reconnaît la fleuriste, installée à Saint-Barth depuis 2012. Elle se rend deux fois par jour dans ce petit cimetière. Elle entretient notamment la stèle et veille à ce qu’il n’y ait pas de fleurs fanées.

Mais pour les fans français, découvrir cette île pour laquelle Johnny Hallyday avait eu un coup de foudre à un coût. Venus de la banlieue parisienne, quatre amis expliquent que leur séjour, réservé dès l'annonce du décès de leur idole, leur revient entre 3.000 et 4.000 euros par personne. Un prix qui comprend l'avion, le bateau, la location de la voiture et l'hôtel.

Aujourd'hui, c'est toute l'île qui est devenue pour les fans indissociable de Johnny. Une île où Johnny Hallyday passait tous ses étés avec sa famille et ses amis, où il pouvait se promener tranquillement, sans garde du corps et où il était traité comme un simple habitant. Et ce sont sur ses traces, qui émanent encore sur cette île paradisiaque, que les fans veulent retrouver une dernière fois leur idole.

Fabien Morin, avec BFMTV