BFMTV

La photo de l'alliance d'HEC et de Polytechnique sans aucune femme fait polémique

La photo a été prise lors de l'annonce d'une alliance entre HEC Paris et l'école Polytechnique.

La photo a été prise lors de l'annonce d'une alliance entre HEC Paris et l'école Polytechnique. - Photo Twitter Ecole Polytechnique - Montage BFMTV

Les grandes écoles françaises HEC et Polytechnique ont publié une photo de famille pour célébrer une alliance entre leurs deux établissements. Des élus et des chefs d'entreprise ont rapidement pointé du doigt l'absence totale de femmes sur le cliché.

"Un clan de mâles blancs". Vendredi, des responsables de l'école de commerce HEC Paris et de l'école d'ingénieurs Polytechnique se réunissaient, afin de signer une "alliance académique pluridisciplinaire dans les domaines de la Technologie et de l’Innovation Business". Une photo de classe avec les huit signataires (les directeurs d'HEC et de l'école Polytechnique, mais aussi des directeurs d'écoles affiliées à Polytechnique) a ensuite été prise et postée sur les réseaux sociaux, où elle a été sujette à de nombreuses critiques.

En cause? Cette image de huit personnes blanches et masculines. "Dites Polytechnique, HEC Paris vous pensez vraiment pouvoir rayonner à l'international sans la moitié de l'humanité. Les femmes prennent les photos?" a tweeté Alexandra Cordebard, maire PS du Xème arrondissement de Paris.

Le magazine Stratégies note qu'une autre femme dirigeante aurait pu être présente sur la photo incriminée: Xavier Gandiol, secrétaire général de l'ENSTA Paris Tech, représentait en effet Elisabeth Crépon, la directrice de l'école.

"Quand une belle initiative se transforme en erreur de communication"

"Ce qui est fascinant, c'est que personne, ni sur la photo ni dans ceux qui l'ont prise, n'ait vu le problème. Comme si par évidence le rayonnement à l'international de nos grandes écoles n'appartenait qu'à un sexe", a de son côté tweeté Aurore Bergé, député LREM des Yvelines et porte-parole d'En Marche.

Des responsable du monde de l'entreprise ont également réagi à cette photo, comme Frédéric Fougerat, directeur de la communication et du marketing du Groupe Foncia, qui écrit sur Twitter: "Quand une belle initiative se transforme en erreur de #communication: deux prestigieuses écoles s’allient pour mieux rayonner à l’international, et s’affichent comme un clan de mâles blancs".

Nathalie Balla, coprésidente de La Redoute, conseille de son côté aux hommes présents sur la photo: "réinventez le monde avec nous. Il ne faut pas tarder sinon il se réinventera sans vous".

Contactées, les écoles HEC et polytechnique n'ont pas donné suite aux demandes de BFMTV.

La parité, loin d'être gagnée

Si la problématique de l'absence de parité est pointée du doigt sur cette image, elle existe dans de nombreux domaines, notamment politique. 226 femmes ont fait leur entrée à l'Assemblée nationale à la dernière élection, et représentent seulement 39% des sièges. Parmi ces élues, seule une est présidente d'un groupe à ce jour: Valérie Rabault pour le groupe socialiste et apparentés.

Autre histoire, autre monde, dernièrement, Le Canard Enchaîné publiait un article dans lequel le journal rappelait que le 1er étage du restaurant de l'Automobile Club de France prohibait encore la présence des femmes. 

D'après un rapport du Forum économique mondial, publié en janvier 2018, les inégalités entre hommes et femmes dans le monde ne seront pas éliminées avant au moins 108 ans. Au travail, il faudra attendre 202 ans.

Salomé Vincendon